BFMTV

#UnwantedIvanka: la fille du président américain moquée après une vidéo tournée au G20

Une vidéo où Ivanka Trump tente de s'insérer dans une discussion entre dirigeants internationaux au G20 a mis le feu aux accusations de népotisme et d'incompétence contre la fille du président américain.

Présente lors du G20 au côté de son père en fin de semaine dernière, Ivanka Trump s'est attirée moqueries et accusations de népotisme à cause d'une courte vidéo. Pendant le sommet mondial, la conseillère du président des Etats-Unis a tenté de s'insérer dans une conversation entre plusieurs dirigeants, sans grand succès.

Dans ces deux stories Instagram publiées par l'Elysée, constituant une vidéo d'une vingtaine de secondes, la fille de Donald Trump prend part à une conversation sur la justice sociale et comment l'argument économique attire mieux l'attention des gens, selon Theresa May qui répond à Emmanuel Macron.

Ivanka Trump, que l'on entend acquiescer tout au long de la séquence, contrairement à Justin Trudeau, impassible, et Christine Lagarde, qui hoche silencieusement la tête, fait de grands gestes et finit par prendre la parole. Elle affirme alors que c'est la même chose sur les questions de défense, tout en faisant de grands gestes qui lui donnent un air vaguement mal à l'aise.

"Elle ne devrait pas représenter les Etats-Unis"

Relayée par un journaliste de BBC Perse, la vidéo a provoqué un flot de critiques moqueuses envers la fille du président des Etats-Unis.

"Cela peut en choquer certains, mais être la fille de quelqu'un n'est en réalité pas une qualification professionnelle", a tweeté Alexandra Ocasio-Cortez, élue démocrate à la Chambre des représentants. "Les Etats-Unis ont besoin que leur président travaille sur le G20", a-t-elle poursuivi, même si Donald Trump était effectivement présent lors du sommet.

Ses critiques lui reprochent son manque d'expérience effective sur les questions de diplomatie, à plus forte raison lors d'une conversation avec trois dirigeants de pays et la directrice du Fonds monétaire international (FMI).

"Pourquoi est-ce qu'Ivanka Trump discute avec Macron, May, Lagarde et Trudeau? Il y a deux ans, elle était une "créatrice de mode" volant les dessins d'autres designers avec des tactiques trompeuses. Elle ne devrait pas représenter les Etats-Unis, en aucun cas", soulève un autre internaute.

#UnwantedIvanka

La courte séquence a propulsé un hashtag, #UnwantedIvanka, la fille du président américain devenant un meme. On peut la voir photoshoppée dans le panier à vélo d'Elliott, dans E.T., dans plusieurs séquences de l'histoire américaine, ou encore dans Friends. A chaque fois dans des situations où elle ne semble pas avoir été invitée.

D'autres ont juste relayé de vraies photos, non retouchées, où la jeune femme pose auprès de dirigeants internationaux. A la Maison Blanche, Ivanka Trump s'occupe de dossiers sur l'éducation et l'égalité femmes-hommes à travers le travail. Souvent présente lors des déplacements de son père, les accusations de népotisme sont fréquentes.

La vidéo du G20 précède un autre moment, repéré par CNN, qui illustre la place prépondérante de la conseillère dans ce voyage. Lors de la mise en place d'une photo avec des représentants sud-coréens samedi, Donald Trump et Moon Jae-in se placent au centre.

L'épouse du dirigeant coréen se place à côté, puis, non pas un membre du cabinet de Trump mais sa fille Ivanka. Qui, finalement, s'écarte pour Mike Pompeo, en charge des Affaires étrangères, qui tentait de se glisser à sa juste place.

Liv Audigane