BFMTV

Une séance exceptionnelle s'ouvre au Parlement britannique sur l'accord de Brexit

Boris Johnson au Parlement britannique, le 19 octobre 2019.

Boris Johnson au Parlement britannique, le 19 octobre 2019. - BFMTV

Le résultat de ce vote sur l'accord conclu in extremis jeudi s'annonce extrêmement serré.

Le Parlement britannique a commencé à siéger samedi matin pour une séance exceptionnelle entièrement consacrée à l'accord de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévue le 31 octobre. 

Les députés doivent voter sur l'accord de Brexit conclu jeudi entre Londres et Bruxelles. Le résultat s'annonce extrêmement serré, lors de cette séance, la première à se dérouler un samedi depuis la guerre des Malouines il y a 37 ans. 

Arraché in extremis à l'issue de négociations laborieuses, ce nouvel accord est censé régler les conditions du divorce après 46 ans de vie commune, permettant une sortie en douceur assortie d'une période de transition courant au moins jusqu'à fin 2020.

Mais son succès est suspendu à l'approbation du Parlement. Or les députés ont rejeté par trois fois le précédent accord de sortie conclu entre l'ex-Première ministre Theresa May et les 27 autres membres de l'UE.

Une "nouvelle manière d'aller de l'avant"

Face aux députés samedi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a défendu l'accord comme étant une "nouvelle manière d'aller de l'avant" pour le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE) et a écarté tout nouveau report du Brexit en déclarant que cela serait "inutile, coûteux et destructeur".

Le "traité de divorce" de 535 pages ne prévoit plus de "backstop", ce filet de sécurité qui maintenait le Royaume-Uni dans un territoire douanier avec l'UE, et que le Premier ministre Boris Johnson refusait catégoriquement. 

C.M. avec AFP