BFMTV

Un youtubeur américain dit avoir été débarqué d'un avion Delta pour avoir parlé en arabe

Un youtubeur américain accuse la compagnie aérienne Delta de l'avoir débarqué d'un avion pour avoir parlé arabe au téléphone avec sa mère.

Un youtubeur américain accuse la compagnie aérienne Delta de l'avoir débarqué d'un avion pour avoir parlé arabe au téléphone avec sa mère. - John Raedle - Getty Images - AFP

Adam Saleh, un célèbre youtubeur américain qui rassemble des millions de fans, a raconté sur Twitter avoir été débarqué d'un avion de la compagnie Delta à l'aéroport de Londres, simplement parce qu'il parlait en arabe, alors qu'il se trouvait au téléphone avec sa mère.

Il prenait l'avion de Londres pour rentrer chez lui, à New York, en compagnie d'un ami. Mais après avoir téléphoné à sa mère pour lui dire qu'il allait décoller, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Adam Saleh, un célèbre youtubeur américain suivi par des millions d'abonnés, a posté une vidéo sur son compte Twitter, dans laquelle il raconte avoir été débarqué d'un avion de la compagnie Delta à l'aéroport d'Heathrow.

"J'ai été viré d'un avion de Delta parce que j'ai parlé arabe au téléphone avec ma mère et avec mon ami Slim", écrit le jeune homme, qui se présente sur sa page Facebook comme acteur et youtubeur américain et musulman.

"On est en 2016, je n'en crois pas mes yeux"

Dans la vidéo, on le voit en compagnie de son ami, debout dans l'une des rangées de l'avion, protestant contre cette décision, alors que des hôtesses lui demandent de le suivre. On aperçoit des passagers agiter les bras pour les encourager à partir, d'autres échanger des regards, d'autres encore, tenter de s'interposer.

"Nous avons parlé une langue différente dans l'avion, et maintenant on nous vire. On est en 2016! Vous êtes des racistes, je n'en crois pas mes yeux, vous dites que ça vous met mal à l'aise?", s'époumone Adam Saleh, outré.

En larmes à l'aéroport

Dans plusieurs vidéos postées dans les minutes qui ont suivi sur Periscope et sur Twitter, il raconte, entre deux sanglots, que plusieurs passagers, environ 17 selon lui, se sont plaints d'être "mal à l'aise" après l'avoir entendu parler en arabe au téléphone à sa mère puis avec son ami Slim dans l'avion. Certains ont menacé de quitter l'avion si l'équipage ne les débarquait pas lui et son ami.

D'après le jeune homme, quatre personnes se sont interposées pour tenter de plaider leur cause auprès de l'équipage, mais sans succès. Tous deux ont dû quitter l'avion, sans nouvelles de leurs bagages. Ils ont patienté à l'aéroport et, après une rencontre avec la police, ont été dirigés vers un autre vol assuré par une autre compagnie que Delta Airlines, et ont finalement pu partir pour New York.

Une autre polémique pour Delta

Le récit d'Adam Saleh, relayé par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux, a choqué de nombreux internautes, appelant au boycott de Delta.

Ce n'est pas la première fois que cette compagnie est accusée de racisme. En octobre dernier, une femme noire médecin s'était plainte de ne pas avoir été prise au sérieux quand elle a proposé de soigner un passager malade lors d'un vol assuré par Delta. L'hôtesse de l'air avait préféré confier le malade à un homme médecin blanc.

"Nous avons besoin d'un vrai médecin, nous n'avons pas le temps de vous parler", s'était entendu dire la gynécologue, qui a raconté cet épisode sur sa page Facebook.

La compagnie annonce une enquête

Après plusieurs heures de silence, la compagnie a répondu, expliquant que deux passagers avaient été "évacués du vol puis réenregistrés plus tard après des perturbations dans la cabine, provoquées par 20 clients qui ont exprimé leur inconfort".

"Nous conduisons une enquête pour comprendre ce qu'il s'est passé. Nous prenons les accusations de discrimination très au sérieux. Notre culture requiert de traiter les autres avec respect", conclut la compagnie aérienne.

3,9 millions d'abonnés

Dans les tout derniers messages publiés par Adam Saleh avant son décollage, il annonce qu'il se rendra chez son avocat dès son arrivée à New York. Il remercie aussi tous les gens qui ont relayé son témoignage et leur promet de leur écrire à nouveau, à son arrivée aux Etats-Unis.

Sur ses deux chaînes Youtube, l'une à son nom et l'autre centrée sur ses vlogs, Adam Saleh rassemble au total un peu plus de 3,9 millions d'abonnés. 

Charlie Vandekerkhove