BFMTV

Un tabloïd russe publie un prétendu enregistrement audio de l'ex-espion Skripal

Sergueï Skripal  en 2006.- Image d'illustration

Sergueï Skripal en 2006.- Image d'illustration - BFMTV

Moskovski Komsomolets, un tabloïd russe, a publié ce jeudi un message vocal qu'il attribue à Sergueï Skripal, l'ex-agent double victime d'une tentative d'assassinat l'an passée.

Un tabloïd russe a publié jeudi ce qu'il présente comme étant un message vocal de l'ex-agent double Sergueï Skripal. Si ce message audio est authentifié, ce serait la première fois que l'on entend Skripal parler "publiquement" depuis la tentative d'empoisonnement dont il a été victime l'année passée en Angleterre. 

Le tabloïd Moskovski Komsomolets a publié sur son site internet ce message vocal de 30 secondes, assurant qu'il s'agissait d'un message vocal laissé par Sergueï Skripal à sa nièce Viktoria, qui réside en Russie.

D'après le quotidien, Sergueï Skripal a appelé sa nièce le 9 mai, à l'occasion des célébrations de la victoire de l'URSS sur les nazis lors de la Seconde guerre mondiale.

"Tout va bien pour moi. Enfin pour nous, pour Iouletchka", diminutif de sa fille Ioulia, également empoisonnée, dit-il dans ce message avant d'ajouter "Je voulais savoir comment vous allez".

Deuxième appel en quelques mois

Selon le quotidien populaire, c'est la deuxième fois que Sergueï Skripal appelle sa nièce Viktoria qui vit à Laroslavl, au nord-est de Moscou. Selon le journal, il l'avait appelé une première fois après que son mari ait été frappé dans la rue par un homme l'ayant insultée pour ses liens de parenté avec l'agent double.

Sergueï Skripal, un ex-colonel du renseignement russe condamné pour espionnage au profit du Royaume-Uni puis échangé contre d'autres agents doubles, avait été retrouvé inanimé sur un banc public, le 4 mars 2018 à Salisbury dans le sud de l'Angleterre. 

Le Royaume-Uni accuse la Russie d'être derrière l'empoisonnement de l'ex-espion au Novitchok. La Russie dément fermement ces accusations.

Aude Solente avec AFP