BFMTV

Deux Britanniques exposés au même agent innervant que l'ex-espion russe Sergueï Skripal

Amesbury, tranquille bourgade du sud de l'Angleterre où les deux Britanniques ont été exposés à l'agent innervant (image d'illustration)

Amesbury, tranquille bourgade du sud de l'Angleterre où les deux Britanniques ont été exposés à l'agent innervant (image d'illustration) - Lisa McCauley

Les deux personnes hospitalisées dans un état critique à l'hôpital de Salisbury, en Angleterre, ont été exposées à l'agent innervant Novichok, selon leurs analyses toxicologiques. Tout comme l'avaient été l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia le 4 mars dernier.

Deux Britanniques retrouvés dans un état critique à une quinzaine de kilomètres de la ville où un ancien agent double russe et sa fille ont été empoisonnés en mars ont été exposés au même agent innervant, le Novichok, a annoncé mercredi soir la police britannique.

"Ce soir nous avons reçu des résultats d'analyse (...) qui montrent que les deux personnes ont été exposées à l'agent innervant Novichok", a déclaré à la presse Neil Basu, chef du contre-terrorisme britannique.

C. P. avec AFP