BFMTV

Toulouse : le preneur d'otages interpellé, les otages libérés

Toulouse, 20 juin 2012: un important dispositif policier s'est déployé aux abords de la banque où se déroule la prise d'otages.

Toulouse, 20 juin 2012: un important dispositif policier s'est déployé aux abords de la banque où se déroule la prise d'otages. - -

Les forces de l'ordre ont interpellé le forcené qui retenait 4 otages depuis mercredi matin dans une agence bancaire CIC à Toulouse. Le malfaiteur a été blessé dans l'assaut, ses 2 derniers otages ont été libérés sains et saufs.

La prise d'otages de la banque CIC a trouvé un dénouement heureux, mercredi à Toulouse.
En milieu d'après-midi, le forcené retenait encore salariés de CIC, dont le directeur de l'agence, peu après avoir accepté de libérer deux femmes, des employées de la banque elles aussi, contre de l'eau et de la nourriture. Vers 16h45, trois détonations ont été entendues. Après plusieurs heures de négociations, le jeune homme, se sentant dans l'impasse, a d'abord tenté de sortir de la banque avec un otage qu'il menaçait d'une arme. Blessé par le tir d'un policier, il s'est aussitôt réfugié à l'intérieur de l'agence, à laquelle il a tenté de mettre le feu. Les hommes du GIPN (les troupes d'élite de la police nationale) ont alors donné l'assaut, et sont parvenues à maîtriser rapidement le forcené. Les otages, eux, ont été libérés sans une égratignure. Dans un communiqué publié en fin de journée, le président François Hollande a tenu «à saluer l'efficacité et le sang-froid des policiers, et en particulier de ceux du GIPN, qui témoignent de leur professionnalisme et de leur engagement au service de la sécurité de nos concitoyens».

L'oeuvre d'un déséquilibré ?

Dès le début de la prise d'otages, mercredi matin, le forcené, se réclamant d'Al-Qaïda, avait exigé le déploiement de l'unité d'élite du Raid. Il était entré vers 11 heures dans une agence de la banque CIC, avait tiré un coup de feu puis pris en otage quatre personnes, dont le directeur de l'agence. Aucun client ne se trouvait dans l'agence au moment de l'attaque, les personnes retenues étaient toutes des salariés de la banque CIC.
La banque est située avenue Camille-Pujol dans le quartier de la Côte Pavée, autrement dit à 150 mètres des lieux où Mohamed Merah a été tué il y a 3 mois. «Le preneur d'otages tient à faire savoir qu'il n'agit pas du tout pour de l'argent, que ses motivations sont religieuses et nous rapportons ce message auquel il tient beaucoup», a déclaré Michel Valet, le procureur de la République à Toulouse qui se trouvait mercredi après-midi sur les lieux de la prise d'otages. Agé de 26 ans, le suspect présenterait des difficultés d'ordre psychologique et aurait déjà effectué un séjour en hôpital psychiatrique, selon une source policière.

La Rédaction