BFMTV

Syrie: l'ONU demande de poursuivre l'aide humanitaire à travers les frontières

Vue aérienne d'un campement bombardé par le régime syrien près de la frontière avec la Turquie, le 21 novembre 2019

Vue aérienne d'un campement bombardé par le régime syrien près de la frontière avec la Turquie, le 21 novembre 2019 - Omar Haj Kadour / AFP

L'aide humanitaire fournie par l'ONU en Syrie dans la zone de conflit à la frontière devrait être reconduite par le Conseil de sécurité, faute d'une autre alternative, malgré le désaccord de la Russie.

L'ONU estime qu'il n'y a "pas d'alternative" à la poursuite d'une aide humanitaire en Syrie à travers les frontières et lignes de front, selon un rapport de son secrétaire général remis récemment au Conseil de sécurité mais qui se heurte à des vues opposées de la Russie. Les membres de ce Conseil sont actuellement en négociations pour renouveler une résolution sur ce dispositif qui arrive à expiration le 10 janvier.

"Ce n'est l'intérêt de personne de bloquer cette résolution", relève un diplomate sous couvert d'anonymat, alors que d'autres évoquent une propension de la Russie à faire reconnaître le contrôle sur le pays exercé par le régime syrien, dont elle est le principal soutien. Avec Moscou, "la discussion est difficile", indique à l'AFP une autre source.

Un nouveau point de passage frontalier pourrait ouvrir

Quatre points de passage transfrontaliers, deux via la Turquie, un par la Jordanie et un par l'Irak, sont actuellement utilisés par l'ONU et l'ouverture d'un cinquième point via la Turquie - à Tel Abyad - est en discussions. Ce nouveau point de passage figure dans le projet de résolution porté par l'Allemagne, la Belgique et le Koweït, responsables au Conseil du volet humanitaire dans le dossier syrien. Ces pays préconisent un renouvellement de la résolution pour un an.

Selon des diplomates, le département des Affaires humanitaires de l'ONU est favorable à cette extension de points de passage via la Turquie, également réclamé par Ankara, alors qu'un besoin nouveau a été créé avec les opérations militaires turques menées depuis l'automne dans le nord de la Syrie.

J. G. avec AFP