BFMTV

Quatre Palestiniens tués en deux jours en Cisjordanie

En Cisjordanie, funérailles d'un des deux adolescents palestiniens morts à la suite d'affrontements avec l'armée israélienne près de Naplouse. Tsahal a tué dimanche deux Palestiniens qui essayaient de poignarder un soldat en Cisjordanie, portant à quatre

En Cisjordanie, funérailles d'un des deux adolescents palestiniens morts à la suite d'affrontements avec l'armée israélienne près de Naplouse. Tsahal a tué dimanche deux Palestiniens qui essayaient de poignarder un soldat en Cisjordanie, portant à quatre - -

JERUSALEM - L'armée israélienne a tué dimanche deux Palestiniens qui essayaient de poignarder un soldat en Cisjordanie, portant à quatre le nombre...

JERUSALEM (Reuters) - L'armée israélienne a tué dimanche deux Palestiniens qui essayaient de poignarder un soldat en Cisjordanie, portant à quatre le nombre de personnes tuées en deux jours dans le territoire.

"Deux hommes ont essayé de poignarder un soldat durant une patrouille de routine près du point de contrôle d'Aouarta, près de Naplouse. L'armée a ouvert le feu et leur mort a été confirmée", a déclaré un porte-parole de l'armée.

Samedi, des affrontements avaient opposé des soldats israéliens à des jeunes lanceurs de pierre palestiniens dans le village d'Irak Bourine, près de Naplouse.

Un adolescent de 16 ans avait été tué sur le coup et un deuxième de 17 ans a succombé dimanche à ses blessures.

Les funérailles des deux jeunes gens doivent avoir lieu ce dimanche. Il s'agit des premiers Palestiniens tués depuis le déclenchement ces dernières semaines de manifestations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

L'armée israélienne a démenti tout usage d'armes mortelles samedi, disant avoir eu recours à des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser les manifestants.

Ghassan Khatib, porte-parole du gouvernement palestinien, a déclaré que l'accrochage de samedi témoignait "d'une escalade (de la violence) israélienne".

"Cela aurait pu être géré d'une manière complètement différente", a-t-il dit.

Les habitants du village d'Irak Bourine manifestent régulièrement pour protester contre des restrictions de déplacement imposées par Israël qui les empêchent d'accéder à leurs terres agricoles situées à proximité de la colonie juive de Har Brakha.

Ce regain de violence intervient alors que les efforts de la diplomatie internationale s'intensifient pour relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, doit rencontrer l'émissaire spécial des Etats-Unis George Mitchell dans la journée tandis que le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, est en visite dans la bande de Gaza.

Ori Lewis et Tom Perry, Clément Dossin pour le service français