BFMTV

Nouvelle-Zélande: deux suspects arrêtés ne sont pas impliqués dans les attentats

Les fusillades ont ciblé deux mosquées dans la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Les fusillades ont ciblé deux mosquées dans la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande. - Michael Bradley - AFP

Seul Breton Tarrant a été inculpé depuis les attentats de vendredi qui ont 50 morts, selon un nouveau bilan, a indiqué la police.

Deux personnes, un homme et une femme, arrêtées lors des attentats contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande vendredi ne sont pas impliquées dans le massacre commis par un partisan de l'extrême droite, Breton Tarrant, a indiqué dimanche la police.

Un bilan en hausse

Un porte-parole de la police a déclaré que ces deux personnes avaient été interpellées par la police alors qu'elles étaient en possession d'armes, mais n'étaient pas directement impliquées dans les attaques. La femme a été relâchée mais l'homme reste en état d'arrestation pour détention d'armes à feu.

"A ce stade, seule une personne a été inculpée en lien avec ces attaques", a dit le porte-parole, faisant référence à Breton Tarrant.

Par ailleurs, le bilan des attentats a été revu à la hausse, a annoncé la police, passant à 50 morts. Le précédent bilan faisait état de 49 morts. Un responsable policier a indiqué qu'un mort supplémentaire avait été découvert lorsque les corps avaient été enlevés des mosquées.

Benjamin Rieth avec AFP