BFMTV

Recensement en Australie: les athées s'inquiètent de la poussée de la "religion Jedi"

Yoda et son célèbre sabre laser.

Yoda et son célèbre sabre laser. - Lucas Film

La Fondation athée australienne appelle les citoyens à ne pas indiquer "Jedi" en tant que confession religieuse. Une plaisanterie qui donne l'impression que "l'Australie est plus religieuse qu'elle l'est réellement".

C'est une blague qui ne fait pas du tout rire les athées australiens. A quelques jours du recensement national, la Fondation athée d'Australie a lancé une grande campagne d'affichage exhortant les citoyens à cocher la case "sans religion" s'ils estiment qu'il n'en on aucune.

Cela paraît logique, et pourtant. "Si vous considérez que les vieux religieux en soutane ne vous représentent pas, n’écrivez pas que vous êtes un Jedi", peut-on lire sur une affiche où figurent notamment l’éminent maître Yoda et deux autres personnages de cet ordre issu de la saga Star Wars.

-
- © -

Un phénomène qui a passionné les foules

Cette demande fait écho à un mail ayant propagé, en 2001, la rumeur selon laquelle l'Etat devrait reconnaître officiellement une religion si 8 000 personnes l'indiquaient comme étant la leur. En effet, les religions fictives ne sont pas comptabilisées dans la catégorie "sans religion" mais dans la catégorie "religion non définie", ce qui contribue à présenter le pays comme plus religieux qu'il ne l'est en réalité.

Ce phénomène a pris de l'ampleur lors des derniers recensements quinquennaux: ils étaient 70.500 en 2001 à avoir effectivement indiqué la religion "Chevalier du Jedi" et 64.390 en 2011, faussant complètement les données du Bureau australien des statistiques.

Un effet boule de neige s'est alors opéré: la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Angleterre et le Pays de Galles se sont découverts eux aussi d'importants contingents de Jedi. Mais les autorités ont du mal à en rire: "Les blagues les plus courtes sont les meilleures", a indiqué Kylie Sturgess, la présidente de la fondation.

M. J. avec AFP