BFMTV

Douze australiennes ont tenté de rejoindre l'EI en Syrie

Deux jihadistes irakiens, combattants de l'organisation Etat Islamique (EI) en Irak.

Deux jihadistes irakiens, combattants de l'organisation Etat Islamique (EI) en Irak. - Haidar Hamdani - AFP

Une "vision romantique" des jihadistes. Au moins douze australiennes ont tenté de rejoindre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a déclaré la police vendredi.

La commissaire adjointe de la police de l'Etat de Victoria Tracy Linford a expliqué que les personnes attirées par l'EI étaient en général plutôt des jeunes, généralement isolés et recrutés via les réseaux sociaux. S'agissant des femmes, a-t-elle dit, elles ont souvent une représentation romantique de la vie dans les zones sous contrôle de l'EI.

"Nous pensons que les jeunes femmes en particulier ont une vision romantique de ce qu'elles vont vivre dans ces zones de conflit", a-t-elle déclaré. "Elles croient qu'elles vont être mises sur un piédestal et très bien traitées, mais la vérité c'est que cela ne va pas être le cas", a-t-elle souligné, citant des cas de mariages arrangés et d'esclavage sexuel, ajoutés à des conditions de vie déplorables et de sévères restrictions de leur liberté de mouvement.

Plus de 100 Australiens sont déjà partis rejoindre les rangs de l'EI en Irak et en Syrie. Les autorités australiennes s'inquiètent de la menace qu'ils représentent en cas de retour sur le sol australien. Au moins 30 d'entre eux ont été tués à l'étranger.

la rédaction avec AFP