BFMTV

Nouvelle mésaventure pour la Petite Sirène de Copenhague

Nettoyage de la Petite Sirène de Copenhague vandalisée, le 30 mai 2017

Nettoyage de la Petite Sirène de Copenhague vandalisée, le 30 mai 2017 - Ida Marie Odgaard, Scanpix Denmark/AFP/Archives

La Petite Sirène de Copenhague, a de nouveau été vandalisée, peinte en blanc et bleu, et une inscription mystérieuse a été retrouvée sur le quai lui faisant face.

L'oeuvre d'art emblématique de la capitale danoise est de nouveau prise pour un moyen de revendication. La Petite Sirène de Copenhague, le monument le plus célèbre du Danemark, a été peinte en blanc et bleu, a annoncé mercredi la police danoise. C'est la deuxième fois en l'espace de deux semaines que la statue est recouverte de peinture.

Le 30 mai, elle avait été peinte en rouge par des défenseurs de la cause animale appelant l'arrêt de la chasse à la baleine aux Iles Féroé. Mais cette fois, la revendication est plus mystérieuse.

Devant la statue "sur le quai est inscrit 'Libère Abdulle'. Une fille élancée aux cheveux clairs, 170 cm, est recherchée. Aucune information supplémentaire", a indiqué la police sur Twitter.

Nombreux déboires

Dans les médias danois, des photos montrent la Petite Sirène à moitié recouverte de peinture.

La statue de bronze, assise depuis 1913 sur un rocher dans la baie de la capitale, représente un personnage d'un conte de Hans Christian Andersen.

Elle a connu bien des déboires en un siècle. Sa tête a été volée deux fois, en 1964 et en 1998, et un bras une fois, en 1984. Elle fut aussi aspergée de peinture ou poussée à la mer à plusieurs reprises, et recouverte d'une burqa en 2004 pour protester contre la candidature de la Turquie à l'Union européenne.

G.D. avec AFP