BFMTV

Une conférence sur la Syrie est un "grand défi", dit Lavrov

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry (à droite) et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont réaffirmé lundi, dans un grand hôtel parisien, leur profond engagement aux principes de la conférence de Genève I prévoyant un gouvernemen

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry (à droite) et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont réaffirmé lundi, dans un grand hôtel parisien, leur profond engagement aux principes de la conférence de Genève I prévoyant un gouvernemen - -

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont réaffirmé lundi leur...

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont réaffirmé lundi leur profond engagement aux principes de la conférence de Genève I prévoyant un gouvernement de transition mutuellement approuvé en Syrie.

Sergueï Lavrov, qui s'exprimait en compagnie de son homologue américain dans un grand hôtel parisien, a précisé que l'organisation d'une conférence sur la transition politique en Syrie constituait "un grand défi".

Les chefs de la diplomatie américaine et russe ont réaffirmé leur opposition à l'utilisation d'armes chimiques dans le conflit syrien.

"Nous avons tous deux exprimé notre préoccupation commune à propos d'un usage potentiel d'armes chimiques et à propos de la nécessité d'obtenir réellement la preuve et la certitude de ce qu'il se passe à ce sujet", a déclaré John Kerry.

"Si ces armes étaient utilisées, la Russie et les Etats-Unis s'y opposeraient très très fermement", a ajouté le secrétaire d'Etat.

Les deux hommes devaient participer à un dîner en compagnie de leur homologue français Laurent Fabius dans la soirée.

Arshad Mohamed; Pierre Sérisier pour le service français