BFMTV

Turquie: la police réprime une manifestation de 20.000 personnes

BFMTV

La police turque a tiré jeudi des gaz lacrymogènes pour disperser une foule de 20.000 manifestants qui dénonçaient à Izmir (ouest) la négligence du gouvernement islamo-conservateur dans un grave accident minier, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Kani Beko, président d'un des principaux syndicat d'ouvriers du pays DISK (Confédération des syndicats révolutionnaires de Turquie), a été hospitalisé après la violente charge policière, précise l'agence.

Quatre syndicats ont décrété pour jeudi une journée de grève à travers le pays en hommage aux 282 mineurs tués dans le drame dans la mine de charbon de Soma, située à une centaine de km au nord-est d'Izmir, selon un dernier bilan provisoire.

Le Premier ministre islamo-conservateur, Recep Tayyip Erdogan, a rejeté toute responsabilité de son gouvernement dans cette pire catastrophe industrielle de Turquie mais l'opposition et certains syndicats mettent en cause sa négligence et son indifférence envers les travailleurs en général.

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées jeudi en fin de matinée à Istanbul et Ankara à l'appel des syndicats.

M.G. avec AFP