BFMTV

Turquie: un syndicat dénonce une chasse aux journalistes

BFMTV

Plus de 70 journalistes ont soit été soit licenciés, soit contraints de quitter leur poste ou de démissionner depuis le début, le 31 mai, du mouvement de protestation contre le gouvernement islamo-conservateur turc, affirme mercredi l'Union turque des journalistes (TGS).

"Depuis le début de la résistance du parc Gezi (à Istanbul, à l'origine de la fronde), selon les éléments qui sont à la disposition de notre union, au moins 59 journalistes ont perdu leur emploi et le sort de 14 autres est en suspens", précise l'organisme dans un communiqué.

Sur ces 59 journalistes, 22 ont été licenciés et 37 forcés à quitter leur poste par leur employeurs, est-il écrit dans ce ce document qui dénonce les pressions des autorités sur les organes de presse pour se "débarrasser" des journalistes jugés peu complaisants à l'égard des politiques suivies par le gouvernement.

L. B. avec AFP