BFMTV

Syrie : à Treimsa, les habitants racontent l'horreur

BFMTV

C'est l'un des pires massacres depuis le début de la crise syrienne. Plus de 150 personnes ont été tuées ce jeudi dans l'attaque menée par les forces gouvernementales syriennes, avec des chars et des hélicoptères, contre la localité de Treimsa.

Des bâtiments incendiés et éventrés, quatre jours après l’attaque par l’armée syrienne, le village de Treimsa est encore dévasté. Ce dimanche, des observateurs de l’ONU ont pu pénétrer dans cette localité du centre de la Syrie. Sur place, les villageois racontent l’horreur : les exécutions sommaires, les corps calcinés pas encore mis en terre, l’hôpital de la ville pris pour cible. L’armée aurait encerclé le village avec des chars ne laissant aucune possibilité aux habitants de s’enfuir. Au total, au moins 150 personnes ont été tuées.

Artillerie lourde

Les forces gouvernementales ont également utilisé l’artillerie lourde. D’après l’ONU, cette attaque visait les déserteurs et les rebelles de Treimsa. Mais Bachar al-Assad refuse de parler de massacre et justifie une opération contre des terroristes. Dans ce cimetière, les habitants ont creusé rapidement une quarantaine de tombes pour enterrer les victimes de Treimsa.