BFMTV

Liban: 27e échec du Parlement à élire un Président de la République

Le Parlement libanais rassemblé lors d'une précédente élection présidentielle

Le Parlement libanais rassemblé lors d'une précédente élection présidentielle - Joseph Eid-Pool-AFP

Pour la 27e fois consécutive, le Parlement libanais a échoué à élire un Président de la République, faute de quorum suffisant. Selon la Constitution du pays du Cèdre, il faut en effet que deux-tiers des parlementaires, soit 86 députés sur 128, s'accordent sur une nomination.

La présidence est vacante depuis le 25 mai, date de la fin du mandat de Michel Sleiman, dernier Président en exercice. Le système politique libanais est unique en son genre, puisque le Président doit nécessairement être issu de la communauté chrétienne maronite (le Premier ministre, lui, doit être musulman sunnite et le président de l'Assemblée nationale, musulman chiite).

Mais es principaux candidats sont chacun soutenus par des puissances étrangères, à savoir l'Arabie Saoudite et l'Iran. Or ces deux parrains s'affrontent régulièrement par procuration dans la région, et cette lutte d'influence paralyse le processus d'élection. Une vingt-huitième séance a été fixée au 2 septembre.

la rédaction avec AFP