BFMTV

Les Emirats arabes unis favorables aux pourparlers de paix inter-yéménites en Suède

Le ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères Anwar Gargash.

Le ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères Anwar Gargash. - KARIM SAHIB / AFP

Mercredi, le ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères a annoncé que les Emirats arabes unis soutiendront les pourparlers de paix inter-yéménites en Suède.

Le gouvernement des Emirats arabes unis, pilier avec l'Arabie saoudite de la coalition antirebelles au Yémen, a déclaré mercredi soutenir la convocation "au plus tôt" en Suède de pourparlers de paix inter-yéménites.

"Nous accueillons favorablement la convocation au plus tôt de pourparlers dirigés par l'ONU en Suède", a dit le ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères Anwar Gargash dans un Tweet.

Hodeida

Après 12 jours de bombardements et de combats meurtriers à Hodeida, ville de l'ouest du Yémen cible d'une offensive loyaliste soutenue par Ryad et Abou Dhabi, la ville "est calme et le port fonctionne", a précisé Anwar Gargash.

"Nous travaillons étroitement avec l'ONU pour étendre l'assistance humanitaire à toutes les régions du Yémen", a-t-il souligné. 

L'ONU s'est à plusieurs reprises inquiétée des conséquences de la bataille de Hodeida sur la population du Yémen, dont la moitié est en situation de pré-famine après quatre longues années de guerre.

"L'important, c'est de s'occuper des besoins de la population", a dit Anwar Gargash.

Désescalade

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis apportent un important soutien militaire aux forces progouvernementales yéménites.

D'intenses efforts diplomatiques internationaux ont abouti à une nette désescalade depuis lundi dans les combats à Hodeida. Mardi, le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt avait déclaré que des pourparlers de paix pourraient se tenir avant la fin novembre en Suède.

B.L. avec AFP