BFMTV

Le moral des troupes en route pour l'Afghanistan

-

- - -

Alors que la France va renforcer son contingent, rencontre avec les soldats français qui partent prendre la relève de leurs collègues en Afghanistan.

Le ministère de la Défense est en pleine discussion avec l'Otan, en Belgique et à Kaboul, pour décider de la date et de la zone d'envoi des 700 hommes promis par Nicolas Sarkozy en renfort en Afghanistan. C'est le régiment des parachutistes de Castres qui devrait partir, a priori dès cet été, d'après l'Etat Major.

En attendant, les rotations de troupes continuent. 450 soldats du Régiment M.T. de Noyon, dans l'Oise (Régiment de Marche du Tchad, le nom date de la seconde guerre) sont partis ce matin pour Kaboul.

Pour RMC, Marion Lagardère a rencontré ces soldats du Régiment M.T. de Noyon juste avant leur départ. Ainsi, le Sergent Benoît, 21 ans, explique qu'il s'agit de sa « première opération extérieure. On est préparé pour ça, c'est la finalité, même si on s'attend à des conditions difficiles. On part 4 mois à Kaboul mais nos proches sont habitués à notre absence car on fait régulièrement des manœuvres qui durent entre 2 et 3 semaines ».

De son côté, le Sergent Ubatz, rare femme dans un milieu masculin, précise qu'il s'agit de sa « deuxième fois en Afghanistan. Je suis sereine, comme je l'étais déjà la première fois. Ce qui m'avait marqué, c'est la population et le paysage, le désert. Je ne suis pas mariée et je n'ai pas d'enfants, j'ai donc peu d'attaches à part ma famille. On a le courrier et le téléphone pour communiquer. C'est plus dur pour ceux qui sont en couple. Je vais profiter à fond de ma famille avant de partir ».

La rédaction et Marion Lagardère