BFMTV

Le conflit syrien gagne le Liban

-

- - -

Les combats ont repris jeudi matin au Liban. Les affrontements opposent Sunnites et Alaouites. Des communautés religieuses qui s'opposent sur le conflit syrien : les Alaouites soutiennent le régime de Damas.

Au Liban voisin, divisé entre adversaires et partisans du régime Assad après 30 ans d'hégémonie syrienne, les combats entre clans rivaux se poursuivaient à Tripoli, grande ville du nord du pays, après avoir fait dix morts et près de 100 blessés en quatre jours. Malgré la présence de l'armée, à Tripoli, la trêve n’a pas duré longtemps.

Bab el-Tebbaneh, un quartier pauvre, à majorité sunnite, est hostile au régime syrien. En face, un quartier alaouite, une communauté proche de Bachar al-Assad. Les deux camps s’affrontent depuis maintenant quatre jours. Une dizaine de personnes a perdu la vie.

La communauté internationale est inquiète

Mercredi, le cessez le feu instauré avec l’aide de l’armée semblait timidement tenir, mais la tension restait palpable. Et les violences encore bien visibles sur les murs de la ville : immeubles calcinés, impact de balles, douilles.

Le Liban peine à ne pas se laisser aspirer par le conflit syrien. La communauté internationale s’avoue très inquiète, pour ce pays qui a déjà été contaminé tant de fois par le conflit israélo palestinien.