BFMTV

La Syrie dément être derrière les attentats en Turquie

Une personne blessée évacuée samedi après les attentats à Reyhanli

Une personne blessée évacuée samedi après les attentats à Reyhanli - -

Samedi, un double attentat a fait au moins 46 morts dans une localité turque proche de la frontière syrienne. Ankara avait aussitôt accusé le régime de Damas, qui a démenti dimanche.

"La Syrie n'a pas commis et ne commettra jamais un tel acte". Dimanche, le régime syrien a formellement démenti toute implication dans le double attentat qui a fait 46 morts dans une localité turque frontalière la veille.

Le ministre turc de l'Intérieur avait affirmé que les auteurs de l'attaque étaient liés à "des organisations soutenant le régime syrien et ses services de renseignement." "Nos valeurs ne nous le permettent pas", a rétorqué dimanche le ministre de l'Information syrien, Omrane al-Zohbi.

Un bilan provisoire de 46 morts

Samedi, deux voitures piégées ont explosé devant la mairie et la poste de Reyhanli, une ville du sud de la Turquie proche de la frontière syrienne. Dimanche matin, un bilan provisoire faisait état de 46 morts et de 51 blessés.

La localité de Reyhanli n'est située qu'à huit kilomètres d'un important poste-frontière avec la Syrie. La Turquie, qui soutient la rébellion syrienne et accueille sur son sol 400.000 réfugiés syriens, avait aussitôt porté ses soupçons sur le régime de Bachar al-Assad.


A LIRE AUSSI:

>> Attentats en Turquie: une quarantaine de morts