BFMTV

Trêve entre Israël et le Hamas après une semaine sanglante

BFMTV

Dans la bande de Gaza, au moins 147 Palestiniens sont morts et un millier ont été blessés. Un attentat à la bombe a fait 17 blessés à Tel-Aviv et 5 Israéliens ont péri dans des tirs de roquette, au huitième jour de l'offensive israélienne.

Une trêve entre Israël et les Palestiniens a été conclue grâce à la médiation égyptienne.

20h35 - Des célébrations de victoire, ont éclaté dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas peu après l'entrée en vigueur de la trêve. Des tirs, des pétards et des chants de "Allah akbar (Dieu est le plus grand), la résistance a triomphé" ont retenti à travers les rues du territoire palestinien.

20h00 - La trêve conclue entre Israël et le Hamas palestinien, au pouvoir à Gaza, entre en vigueur.

19h45 - Deux roquettes ont été tirées du sud du Liban en direction du territoire israélien à quelques minutes de l'entrée en vigueur de la trêve, a déclaré un responsable des services de sécurité libanais.

19h15 - Le président des Etats-Unis Barack Obama a appelé son homologue égyptien Mohamed Morsi pour le remercier de son rôle dans l'élaboration d'un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, a annoncé la Maison Blanche.

18h45 - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accepté de "donner une chance" à la proposition égyptienne de trêve après avoir parlé avec le président américain Barak Obama, selon un communiqué de ses services.

18h35 - Barack Obama a remercié Benjamin Netanyahu d'avoir accepté la proposition égyptienne d'un cessez-le-feu avec le Hamas. "Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est entretenu par téléphone avec le président américain Barack Obama et a accepté sa recommandation de donner une chance à la proposition égyptienne pour un cessez-le feu et donc de donner l'occasion de stabiliser et apaiser la situation".
18h15 - Accord pour une trêve à Gaza. Selon un responsable du Hamas, "l'accord a été trouvé. Selon le chef de la diplomatie égyptienne, le cessez-le-feu à Gaza sera effectif à 19h00 GMT.

18h05 - Six Palestiniens tués dans de nouveaux raids israéliens. De nouvelles frappes israéliennes ont tué six personnes dans le centre et le sud de la bande de Gaza, portant à 17 le nombre de personnes décédées dans ces raids depuis le début de la journée.

17h25 - Au Caire, Ban Ki-moon estime qu'il y a encore "beaucoup de détails à régler" pour parvenir à un accord entre Israël et le Hamas palestinien. "Nous savons tous qu'il y a beaucoup de détails à régler, mais en attendant des civils continuent de mourir et des villes continuent d'être visées. C'est pourquoi il faut un cessez-le-feu tout de suite, maintenant".
16h40 - Retour sur une semaine de violences en images. Pour lire les légendes, cliquez sur "Plein écran" puis sur "Afficher les infos" en haut à droite. DIAPORAMA :

15h54 - Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est revenu mercredi au Caire pour y rencontrer le président Mohamed Morsi, au centre d'intenses efforts diplomatiques pour parvenir à une trêve à Gaza.

15h14 - Le Quai d'Orsay a publié un communiqué qui rappelle l'attachement de la France "à la liberté de la presse et à la protection des journalistes". Cette déclaration est intervenue avant la seconde frappe sur l'immeuble dans lequel se trouve le bureau de l'AFP, qui a coûté la vie d'un enfant palestinien mercredi.

14h52 - En images, retour sur les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza.

14h38 - Un mort dans une nouvelle frappe sur l'immeuble abritant l'AFP à Gaza. "Un enfant, Abdelrahmane Majdi Naïm, a été tué et un autre Palestinien blessé par une frappe sur l'immeuble Naam", a précisé un porte-parole des services d'urgences, Achraf al-Qoudra, au lendemain d'un précédent raid sur le même bâtiment.

14h36 - Cinq Palestiniens tués dans un raid aérien sur Gaza selon un communiqué du ministère de la Santé du Hamas. Cinq autres personnes ont été tuées dans des raids de l'armée israélienne dans la bande de Gaza, selon des sources médicales.

Cela porte à dix le bilan des morts mercredi dans l'opération israélienne dans la bande de Gaza.

14h13 - Quatre palestiniens blessés à Ramallah (Cisjordanie). Une vingtaine de jeunes s'étaient rassemblés devant le barrage d'Ofer sous contrôle israélien et ont jeté des pierres en direction des militaires.

"Quatre jeunes ont été blessés, dont deux par des tirs à balles réelles, et ont été évacués à l'hôpital de Ramallah", a déclaré à l'AFP Mohamad Ayad, porte-parole du Croissant Rouge.

13h30 - La France et l'Italie appellent à un "cessez-le-feu et à une trêve" au Proche-Orient, a déclaré mercredi le président François Hollande, lors d'une conférence de presse à l'Elysée avec son homologue italien, Giorgio Napoletano.

13h20 - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton arrive au Caire pour des entretiens avec le président égyptien Mohamed Morsi, très engagé dans les efforts en vue d'une trêve dans le conflit de Gaza, a indiqué une source aéroportuaire.

Elle est arrivée en provenance de Jérusalem, où elle a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Elle a également eu des entretiens dans la matinée à Ramallah (Cisjordanie) avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

13h07 - Laurent Fabius condamne "avec la plus grande fermeté l'attentat qui vient de se produire à Tel Aviv, prenant pour cible des civils au moment-même où tout doit être mis en oeuvre pour parvenir à un cessez-le-feu".

12h - Le pape Benoît XVI lance un "appel" dans lequel il "encourage les initiatives et efforts de tous ceux qui cherchent à obtenir une trêve et à promouvoir les négociations" entre Israël et le Hamas au pouvoir à Gaza, lors de son audience hebdomadaire au Vatican.

"La haine et la violence ne sont pas une solution" face à "l'aggravation de la violence entre Israéliens et Palestiniens dans la bande de Gaza", a-t-il affirmé, appelant "les autorités des deux parties en présence à adopter des décisions courageuses en faveur de la paix".

11h50 - Focus sur le Dome de Fer, redoutable arme de l'armée israélienne, capable d'intercepter les roquettes ennemies en plein vol. Pour l’instant il n’existe que cinq batteries Dome de Fer en Israël. Selon les experts militaires, il en faudrait huit de plus pour assurer la protection de tout le territoire.

11h25 - Une explosion dans un bus dans le centre de Tel-Aviv fait une dizaine de blessés, dont trois graves. "Les circonstances ne sont pas encore éclaircies" déclare une porte-parole de la police, Louba Samri.

De son côté, le gouvernement parle d'une "attaque terroriste".

A Gaza, des scènes de célébrations éclatent après l'annonce de l'explosion.

11h15 - Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon appelle à l'arrêt "immédiat" des tirs de roquettes palestiniennes contre les agglomérations israéliennes.

Lors d'une conférence de presse avec le président palestinien Mahmoud Abbas, Ban Ki-Moon a ajouté que ces tirs de militants palestiniens sont "inacceptables. L'heure est à la diplomatie et à la fin de la violence".

10h58 - Le président palestinien Mahmoud Abbas "espère" qu'une trêve sera annoncée avant la fin de la visite dans la région de Hillary Clinton. "Le président Abbas a dit à Mme Clinton que l'Egypte était la clé de tout, et il a souhaité qu'un cessez-le-feu soit annoncé avant qu'elle quitte" Le Caire mercredi, a déclaré le négociateur Saëb Erakat à l'issue de l' entretien à Ramallah entre Mme Clinton et M. Abbas. Aucun des deux responsables n'a fait de déclaration.

10h18 - Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a dénoncé sur France Culture "la responsabilité extrêmement lourde" de l'Iran dans le conflit. A Gaza, "le fait nouveau, c'est qu'il y a maintenant des armes de longue portée et de plus longue portée, jusqu'à 75 km (...) et ce sont des armes iraniennes."

-
- © -

09h19 - Selon l'envoyé spécial de BFMTV, qui se trouvait dans l'hôtel touché mardi soir, le "missile est arrivé sans prévenir". "L'impact a été extrêmement fort parce que toutes les vitres de l'hôtel ont été soufflées et des plafonds se sont même effondrés", raconte François-Xavier Ménage, qui précise qu'il n'y a pas eu de blessé.

08h00 - Les Etats-Unis reconnaissants. Le président américain Barack Obama a remercié son homologue égyptien pour ses efforts en faveur d'une "désescalade" au Proche-Orient. Pour le Hamas, seule l'Egypte est en mesure d'annoncer une trêve, selon des déclarations mardi soir.

07h45 - Hillary Clinton à Ramallah. En visite dans la région pour négocier une trêve à Gaza, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, est ce matin à Ramallah en Cisjordanie. Elle doit s'entretenir avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

-
- © -

07h30- Piratage anti-israélien. Les comptes Twitter et Facebook du vice-Premier ministre israélien Silvan Shalom ont été piratés il y a quelques heures, probablement par les Anonymous. Des messages pro-palestiniens ont été postés sur ses pages et sont encore visibles sur Twitter.

07h00 - "Ce n'était pas voulu". Avi Pazner, porte-parole du gouvernement israélien reconnaît une erreur à propos du bombardement du bâtiment de journalistes, en direct sur BFMTV. Mais selon lui, "puisque les tirs de roquettes à partir de Gaza continuent" et qu'aucun accord de cessez-le-feu n'a été trouvé, "les opérations militaires d'Israël continuent".

A la question de savoir si Israël assume le risque de victimes collatérales, l'homme politique s'est emporté."Nous sommes en acte de légitime défense contre des attaques terroristes. Que feriez-vous si Paris était attaqué ? Un tiers de la population d'Israël se terre dans des abris depuis des semaines. Est-ce une situation tolérable ?"

06h40 - Bientôt la trêve ? Au Caire, le président Mohamed Morsi "espère" qu'une trêve surviendra "bientôt" dans le conflit, a déclaré mardi soir une source à la présidence, nuançant de précédentes déclarations du chef de l'Etat égyptien qui affirmait que "l'agression" israélienne contre Gaza allait "cesser aujourd'hui".

06h30 - Un bâtiment et un hôtel abritant des journalistes ont été bombardés à Gaza. Selon notre envoyé spécial, François-Xavier Ménage, "l'armée de Tsahal a justifié l'attaque du bâtiment en expliquant qu'elle visait un étage où se trouvaient des bureaux militaires du Hamas. En revanche, aucune justification n'a été donnée pour l'explosion de l'hôtel, à 2h du matin, où ne se trouve aucun membre du Hamas à notre connaissance, mais qui abrite de nombreux journalistes occidentaux." Un blessé serait à déplorer.

|||>> L'ESSENTIEL

• Un accord de cessez-le-feu a été trouvé et est effectif depuis 20h

• L'explosion d'un bus à Tel-Aviv a fait au moins 17 blessés

• Dix personnes tuées dans les raids israéliens sur Gaza mercredi

La rédaction de BFMTV.com