BFMTV

Le Hezbollah nie tout lien avec un missile tiré vers Ryad 

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais.

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais. - HO / AL-MANAR TV / AFP

Le chef du mouvement chiite libanais du Hezbollah a indiqué lundi être prêt à retirer ses combattants d'Irak après la défaite totale du groupe Daesh, acculé dans ses derniers réduits.

"Si nous jugeons que c'est fini, qu'il n'est plus nécessaire pour nos frères de rester là-bas, ils reviendront pour rejoindre d'autres théâtres" d'intervention, a-t-il lancé, alors que les jihadistes ont été chassés en Irak de tous leurs centres urbains.

À travers leur chef Hassan Nasrallah, le Hezbollah a également nié tout lien avec un missile tiré vers Ryad depuis le Yémen. Depuis ce tir de missile début novembre, le Yémen fait face à un blocus de la part de l'Arabie Saoudite.

S.Z avec AFP