BFMTV

À peine élue, Miss Irak est menacée d'enlèvement par l'État islamique

Shaymaa Qassim Abdelrahman est la première Miss Irak depuis 1972.

Shaymaa Qassim Abdelrahman est la première Miss Irak depuis 1972. - Ahmad Al-Rubaye - AFP

Comme tous les concours de Miss, l'histoire a commencé comme un conte de fées. Aujourd'hui, elle ressemble plutôt à un cauchemar. Shaymaa Qassim Abdelrahman, 20 ans, a été élue Miss Irak le 19 décembre dernier. Un événement, puisque le concours n'avait pas été organisé depuis 1972.

Mais quelques heures à peine après sa victoire, la jeune femme a reçu un appel téléphonique lui intimant de rejoindre les rangs de l'État islamique, faute de quoi elle serait capturée de force. L'incident a été rapporté par le Jerusalem Post, qui cite le quotidien koweitien al-Watan.

Pas de quoi intimider la jeune femme pour autant. Elle a d'ores et déjà annoncé que la menace ne stopperait pas ses activités de Miss. Dans un communiqué publié par les organisateurs de la compétition, elle affirme vouloir "continuer malgré les obstacles."

Elle doit ainsi représenter l'Irak au concours de Miss Univers, en Thaïlande, en mars 2016.

Hélène Millard