BFMTV
Moyen-Orient

Faut-il laisser les troupes françaises en Afghanistan ?

-

- - -

Alors que les corps des quatre soldats français tués vendredi en Afghanistan ont été rapatriés hier dimanche, le débat est plus vif que jamais. Nicolas Sarkozy doit-il laisser les troupes françaises en Afghanistan ? Des experts débattent. Donnez, vous aussi, votre avis.

La France compte actuellement 3.600 soldats sur le sol afghan et le retrait doit prendre fin en 2014, en lien avec celui des Américains. Mais, à la suite du drame qui a fait ce vendredi 4 morts, 15 blessés, dont 8 graves, Nicolas Sarkozy a évoqué la possibilité d'un retrait accéléré.

Depuis 2001, la France a perdu 82 soldats en Afghanistan. Gérard Longuet, le ministre de la Défense envoyé vendredi en Afghanistan, doit faire son bilan au président ce lundi matin. Il était chargé d'évaluer la situation sur place après le drame. Il fera « des propositions au chef de l'Etat, [à qui] il lui appartiendra de les évaluer ». Gérard Longuet a demandé hier dimanche au président Afghan, Hamid Karzaï, « de mettre tous les moyens » pour assurer la sécurité des soldats français qui forment l'armée afghane.

De son côté, François Hollande s'est dit favorable à une accélération du retrait des troupes françaises, lors de son grand meeting au Bourget. Pour lui, « notre mission est terminée » dans ce pays.

« Si la France se retire, les talibans auront gagné »

Nicolas Sarkozy doit-il laisser les troupes françaises en Afghanistan ? « Oui, tant que la mission n’est pas terminée, estime Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) et spécialiste des questions de défense : Pour le moment, il y a encore besoin de former l’armée afghane et de la rendre capable de reprendre les commandes en 2014. La France est un allié relativement important et si elle se retire ça fera un poids supplémentaire pour les Etats-Unis ou un abandon de l’Afghanistan ; auquel cas, les talibans auront gagné. Si on part c’est comme si on n’était pas venu. Donc ces soldats seraient morts pour rien. Ne pas aller jusqu’au bout serait à mon avis une erreur, liée à de l’émotivité et peut-être une réaction un peu populiste vis-à-vis de ce qui s’est passé ».

« Le métier de nos soldats n’est pas de mourir pour rien »

De son côté, le journaliste Jean-Dominique Merchet, spécialiste des affaires militaires et auteur de Mourir pour l'Afghanistan (Editions Jacob-Duvernet), « pense qu’il faut rapatrier rapidement nos troupes. Pourquoi nos soldats meurent en Afghanistan ? Pour quel but ? C’est leur métier de faire la guerre, mais ce n’est pas leur métier de mourir pour rien. Donc s’il y a un but qui peut être atteint, qu’il le soit ! Mais on voit bien qu’en Afghanistan les signaux ne sont pas positifs. La situation est pire aujourd’hui qu’elle l’était il y a 5 ans. Qu’on parte dans 1 an, dans 6 mois ou dans 18 mois, ça ne changera rien pour l’Afghanistan, donc autant partir vite, pour peut-être épargner des vies françaises ».

La Rédaction, avec Emilie Valès