BFMTV

Déclarations de Kouchner sur l'Iran : critiques au sein de la majorité

BFMTV
Avalanche de réactions, en France comme à l'étranger, après les propos de Bernard Kouchner dimanche.

Le ministre des affaires étrangères appelait à se "préparer au pire avec l'Iran", c'est à dire à la guerre. Il a également réclamé des sanctions européennes contre Téhéran, en dehors du cadre de l’ONU. Des propos qui portent « atteinte à la crédibilité de la France » selon le ministère iranien des affaires étrangères. L’option militaire est « inenvisageable à ce stade » expliquait le directeur général de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Mohamed Elbaradei. François Fillon avait tempéré hier les propos de son ministre, en estimant toutefois que Bernard Kouchner avait eu raison d’évoquer des « tensions avec l’Iran ». Désormais, ces propos sont critiqués au sein même de la majorité.
« Je ne pense pas que ce soit le meilleur moyen d’amener l’Iran à ce que l’on souhaite » expliquait Axel Poniatowski, président UMP de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale, contacté par RMC.

La rédaction