BFMTV

Contrats en Iran: le parquet requiert le renvoi en correctionnelle de Christophe de Margerie, PDG de Total

-

- - -

Le parquet de Paris a annoncé mercredi avoir requis le 16 mai dernier le renvoi en correctionnelle de la société Total et de son actuel PDG, Christophe de Margerie, pour corruption d'agents publics étrangers dans le cadre de plusieurs contrats conclus avec des entreprises iraniennes.

Le parquet de Paris a annoncé mercredi avoir requis le 16 mai dernier le renvoi en correctionnelle de la société Total et de son actuel PDG, Christophe de Margerie, pour corruption d'agents publics étrangers dans le cadre de plusieurs contrats conclus avec des entreprises iraniennes.
Une information judiciaire pour abus de biens sociaux et corruption d'agents publics étrangers est ouverte au parquet de Paris depuis décembre 2006 sur ces contrats, conclus dans les années 1990 et au début des années 2000. Ces contrats portent notamment sur l'attribution de droits d'exploitation de champs pétroliers et gaziers en Iran.

Des circuits financiers occultes

Le parquet a requis le renvoi de la société Total du chef de corruption d'agents publics étrangers, et de Christophe de Margerie pour abus de biens sociaux et corruption d'agents publics étrangers, précise le parquet dans un communiqué.
La justice française a collaboré dans cette affaire avec son homologue américaine et l'autorité des marchés financiers des Etats-Unis, précise-t-il. Cette collaboration « a permis de faciliter l'identification de circuits financiers litigieux », indique le texte. La décision de renvoyer Total et son actuel PDG devant un tribunal appartient désormais au magistrat instructeur.

La Rédaction avec agences