BFMTV

Conduire est dangereux pour les ovaires, selon un cheikh saoudien

BFMTV

Un dignitaire conservateur en Arabie saoudite a affirmé que les femmes qui conduisaient risquaient d'avoir des enfants anormaux en raison de la pression que cette activité entraîne sur leurs ovaires, alors que des militantes se préparent à défier l'interdiction de conduire le 26 octobre.

"La médecine a étudié cette question (...) la conduite affecte les ovaires et pousse le bassin vers le haut", a déclaré cheikh Saleh Al-Luhaydan au site saoudien Sabq.

"C'est pourquoi nous trouvons que la plupart des femmes qui conduisent des voiture de façon continue ont des enfants qui souffrent de troubles cliniques", a ajouté le religieux, membre du comité des ulémas et ancien président du conseil supérieur de la magistrature.

Les propos du religieux, qui interviennent alors que des militantes ont appelé les femmes à prendre le volant le 26 octobre dans le royaume, seul pays au monde où les femmes n'ont pas le droit de conduire, ont provoqué une tempête de protestations et de commentaires ironiques sur les réseaux sociaux.

M.R. avec AFP