BFMTV

Al-Qaïda admet la mort de son n°2 au Yémen

BFMTV

Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) a confirmé la mort de son homme fort au Yémen, le Saoudien Saïd al-Chehri, dans un raid d'un drone américain, ce qui porte un coup dur au réseau déjà affaibli.

Dans une vidéo mise en ligne mercredi sur des sites islamistes, Aqpa a fini par admettre la mort de son co-fondateur, annoncée le 24 janvier par les autorités.

"Cheikh Saïd al-Chehri, alias Abou Sofiane Al-Azdi, a été tué dans un raid d'un drone américain", a annoncé un responsable d'Aqpa, Ibrahim al-Rubeish, dans la vidéo.

Un "relâchement des mesures de sécurité, lors des contacts téléphoniques" de Chehri, a permis "à l'ennemi" de le repérer, a-t-il expliqué.

Chehri, un ancien détenu de Guantanamo remis aux autorités saoudiennes en 2007, avait suivi un programme de réhabilitation mis en place par Ryad pour ses ressortissants de retour de la prison américaine, mais s'était échappé pour rejoindre les rangs d'Al-Qaïda au Yémen.