BFMTV

McCain/Obama : débat décisif

-

- - -

Ce soir, John McCain et Barack Obama s'affrontent en face à face pour la dernière fois. Quels sont les enjeux de ce débat décisif à 3 semaines de l'élection présidentielle ?

Ce soir a lieu aux Etats-Unis le dernier débat télévisé entre les deux candidats à la présidence (en direct à 2h30 du matin sur BFM TV et sur La Chaîne Parlementaire). Un dernier round décisif à 20 jours de l'élection, sur fond de polémiques et d'attaques des deux camps. Pour François Durpaire, chercheur au Centre de recherches d'histoire nord américaine de l'université Paris I et coauteur de « L'Amérique de Barack Obama » (Editions Demopolis), les enjeux de ce dernier face-à-face sont évidents :

« ça passe ou ça casse »
« Une phrase revient en boucle en ce moment aux Etats-Unis, "a make a brake", c'est à dire "ça passe ou ça casse". Ce débat, c'est en effet la dernière occasion de s'adresser aux électeurs indécis, dont le vote sera décisif le 4 novembre. »

Finies les réponses floues
« Bob Shiffer, le journaliste de CBS qui va mener le débat ce soir, en a précisé l'esprit : "je n'hésiterais pas à reposer mes questions si les réponses sont un peu floues". En effet, les Américains s'étaient plaints du flou des réponses des deux candidats, notamment concernant la crise économique. A quelques jours de l'élection, il a dit qu'il leur poserait évidemment la question de leur vision de la fonction présidentielle. »

Quelles pressions sur Obama et McCain ?
« Il y a une pression très différente sur les deux candidats. Obama a beaucoup d'avance, même dans des sondages dits "conservateurs" comme celui de Rasmussen, qui a priori ne sont pas favorables au candidat démocrate, et qui aujourd'hui donnent largement l'avantage à Obama. »

Les sujets qui fâchent
« Les indécis sont de moins en moins nombreux. Mais il semble que la question économique sera déterminante le 4 novembre. Et on voit bien que la stratégie des républicains consiste à faire douter ces indécis, notamment sur la question de l'identité de Barack Obama, qui sera d'ailleurs un des thèmes abordés ce soir. Puisque John McCain a prévenu qu'il utiliserait le scandale des liens d'Obama avec William Hyer, aujourd'hui professeur d'université, d'extrême gauche, qui avait mené des attentats. »

McCain va-t-il « fouetter » Obama ?
Depuis quelques jours, une polémique agite la campagne, sur le sujet épineux de la race. John McCain en est à l'origine : « Je vais fouetter le vous savez quoi d'Obama », a déclaré le candidat républicain ce week-end? Faisant allusion au débat de ce soir qui l'oppose au candidat démocrate, John McCain s'est semble-t-il emporté. Et ces propos n'ont pas manqué de choquer, puisque le mot « fouet », encore associé à l'esclavage dans l'esprit des Américains, est à magner avec prudence. Reprenant des termes de boxe connus de tous les Américains, le candidat républicain aurait voulu signifier « je vais donner une raclée à Obama », autrement dit, « je vais le mettre KO ». Mais beaucoup soupçonnent le républicain d'avoir utilisé ce terme sciemment.

N'arrivant pas à décoller dans les sondages et délaissé par la presse, John McCain tenterait-il maladroitement d'attirer l'attention ? Même s'il a fait rire l'auditoire présent dans son QG ce week-end, la caméra n'a rien raté. Et les relents racistes de cette allusion à l'esclavage pourraient bien se retourner contre lui. L'écart se creuse en tous cas entre les deux candidats dans les sondages : celui de CBS/New York Times de ce mercredi donne 53% des intentions de vote à Obama, et 39% à McCain.

Juliette VINCENT