BFMTV

Les violences reprennent à Homs

BFMTV

AMMAN (Reuters) - Les forces fidèles au président Bachar al Assad ont pris d'assaut le centre ville de Homs, tirant des roquettes et des obus de...

AMMAN (Reuters) - Les forces fidèles au président Bachar al Assad ont pris d'assaut le centre ville de Homs, tirant des roquettes et des obus de mortier dans des quartiers hostiles au régime syrien, rapportent mercredi des opposants.

Des chars ont fait leur entrée dans le quartier d'Inchat. Ils se sont également approchés du quartier de Bab Amro, qui a récemment essuyé les pilonnages les plus violents des troupes loyalistes. Ces bombardements ont fait au moins cent morts chez les civils ces deux derniers jours, d'après la même source.

"Les tanks sont à présent à proximité de la mosquée Koutab et des soldats ont pénétré à l'intérieur de l'hôpital Hikmeh, dans le quartier d'Inchat. Ils se sont rapprochés aussi de Bab Amro et on entend des bombardements à Karm al Zeitoun et à al Bayada", a dit au téléphone un opposant, Mohammad al Hassan, qui se trouve à Homs.

"Les communications sont coupées dans de nombreux endroits à Homs et il est difficile de savoir exactement ce qui se passe. Mais les chars quadrillent les principales voies de communication de la ville (...)", a-t-il ajouté.

Les violences à Homs se poursuivent alors que la Russie avait dit mardi avoir obtenu la promesse de Bachar al Assad de mettre fin au bain de sang en Syrie.

Par ailleurs, des bombardements ont également eu lieu à Zabadani, ville située à la frontière libanaise, à 30 km au nord-ouest de Damas.

Deux personnes ont péri lors des pilonnages mardi, portant le bilan du nombre de tués ces deux derniers jours à dix morts, selon des groupes d'opposant.

Khaled Yacoub Oweis, Benjamin Massot pour le service français