BFMTV

Les secours tentent d'atteindre la zone du séisme en Chine

Evacuation d'un blessé mercredi à Yushu, dans le sud-ouest de la Chine, après un séisme de magnitude 6,9 qui a fait au moins 617 morts et plus de 10.000 blessés, selon le dernier bilan communiqué par l'agence Chine nouvelle. Des convois chinois acheminant

Evacuation d'un blessé mercredi à Yushu, dans le sud-ouest de la Chine, après un séisme de magnitude 6,9 qui a fait au moins 617 morts et plus de 10.000 blessés, selon le dernier bilan communiqué par l'agence Chine nouvelle. Des convois chinois acheminant - -

par Chris Buckley PEKIN - Des convois chinois acheminant des vivres, des tentes et des secouristes ont pris la route du comté de Yushu, dans le...

par Chris Buckley

PEKIN (Reuters) - Des convois chinois acheminant des vivres, des tentes et des secouristes ont pris jeudi la route du comité de Yushu, dans le sud-ouest de la Chine, où un séisme de magnitude 6,9 a fait mercredi 617 morts et plus de 10.000 blessés, selon le dernier bilan, communiqué par l'agence Chine nouvelle.

Les premières images parvenues de la région touchée montrent des amoncellements de briques et de parpaings dans le chef-lieu du comté, Jyeku, après le séisme, qui a provoqué mercredi l'effondrement d'habitations, d'écoles et de lamaseries tibétaines.

Des autocars transportant des secouristes et des poids lourds chargés de vivres et de médicaments ont roulé toute la nuit, dans la neige, sur la route reliant la capitale de la province du Qinghai, Xining, à Yushu, secteur de la province peuplé de Tibétains de souche.

L'aéroport du comté de Yushu est ouvert, mais les 50 km de route le reliant à Jyeku ont été fortement endommagés.

Des centaines de militaires ont été dépêchés dans le comté de Yushu, dans la province du Qinghai, de même que des équipes de secouristes et des médecins. Les autorités locales ont parlé mercredi d'un urgent besoin de médicaments et d'infirmiers.

"Je vois des blessés partout. Le plus gros problème que nous ayons est le manque de tentes, de matériel médical, de médicaments et d'infirmiers", a déclaré à Chine nouvelle un porte-parole des autorités locales.

De l'aide, provenant d'organisations privées, est déjà partie de la capitale de la province, Xining.

Outre les morts et les blessés, on compte des milliers de sans-abri, condamnés à vivre dans le froid glacial après la série de séismes et de répliques enregistrés mercredi. Un barrage hydroélectrique s'est "fissuré", écrit Chine nouvelle, et "les ouvriers s'emploient à empêcher un écoulement d'eau".

PRIÈRES DU DALAÏ-LAMA

Le principal séisme enregistré mercredi, d'une magnitude de 6,9 sur l'échelle de Richter, avait pour épicentre des montagnes à la limite de la province du Qinghai et de la région autonome du Tibet.

Dans le secteur de Yushu, certains ponts et des routes ont été lézardés, voire coupés, ce qui ne va pas manquer de compliquer la tâche des secouristes, rapporte la télévision publique.

Le plateau tibétain est régulièrement ébranlé par des secousses sismiques, même si le plus souvent on ne dénombre guère de victimes, du fait de la faible densité de la population.

Le comté de Yushu compte dans les 100.000 habitants, répartis sur une vaste région, mais ce séisme-là a frappé près du chef-lieu, Jyeku, ce qui explique les centaines de victimes. La majorité des habitations ont été fortement endommagées, ont déclaré aux médias des responsables gouvernementaux.

Le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao ont demandé à ce que tous les efforts soient entrepris pour venir en aide aux sinistrés, et le vice-Premier ministre Hui Liangyu a été dépêché dans le Qinghai pour superviser les opérations de secours.

Le chef du gouvernement a par ailleurs décidé de reporter la tournée qu'il devait faire la semaine prochaine dans plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, rapporte Chine nouvelle.

Le chef spirituel exilé des Tibétains, le dalaï-lama, qui est natif du Qinghai, a fait savoir qu'il priait pour les victimes.

Pour nombre de Chinois, les images en provenance du comté de Yushu rappellent les scènes de dévastation après le séisme de mai 2008 dans la province du Sichuan, au pied du plateau tibétain, qui avait fait 80.000 morts.

Jean-Philippe Lefief et Eric Faye pour le service français