BFMTV

Le Premier ministre japonais à Hawaï pour une visite historique à Pearl Harbor

Le déplacement de Shinzo Abe à Pearl Harbor intervient 75 ans après l'offensive surprise de l'aviation nipponne, en décembre 1941, qui allait précipiter l'entrée des Etats-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit de la première visite d'un chef du gouvernement japonais.

Une visite historique visant à commémorer plusieurs décennies de réconciliation. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe est arrivé lundi matin à Honolulu, à Hawaï, pour un déplacement de deux jours au cours duquel il se recueillera à Pearl Harbor en compagnie du président américain Barack Obama.

La visite du mémorial USS Arizona, prévue mardi, intervient 75 ans après l'attaque surprise et éclair de Pearl Harbor, principale base navale américaine dans le Pacifique, le 7 décembre 1941 à l'aube. Cette offensive de l'aviation japonaise, préparée pendant des mois dans le plus grand secret, fit plus de 2.400 morts et précipita l'entrée des Etats-Unis dans la Seconde guerre mondiale.

Ce déplacement du Premier ministre japonais avait été annoncé début décembre. Il fait suite à la visite qu'avait effectuée en mai dernier Barack Obama à Hiroshima, où la première bombe atomique avait été lâchée par un appareil américain sur la ville japonaise peu avant la fin de la guerre en 1945.

"Je me rends à Pearl Harbor à Hawaï pour honorer les victimes (de l'attaque) en tant que Premier ministre du Japon et représentant du peuple japonais", a déclaré Shinzo Abe à la presse à l'aéroport de Haneda, peu avant son départ. "Nous ne devons jamais répéter l'horreur de la guerre. Avec le président Obama, je voudrais exprimer au monde cet engagement envers l'avenir et la valeur de la réconciliation".

Comme lors de la visite de Barack Obama, Shinzo Abe n'a pas l'intention de présenter des excuses mais de rendre hommage aux victimes et de louer la solidité de l'alliance entre deux anciens pays ennemis. 

Première visite d'un chef du gouvernement japonais

C'est la première fois qu'un dirigeant japonais se rend sur ce lieu de mémoire très émouvant, construit au début des années 1960 et qui attire plus de deux millions de visiteurs chaque année.

Accessible seulement par bateau, ce bâtiment blanc épuré a été construit juste au-dessus de l'épave rouillée de l'USS Arizona, dont certains éléments affleurent à la surface. A l'extrémité de cette structure ouverte sur la mer et le ciel, se trouve un immense mur sur lequel sont gravés les nom des 1.177 Américains qui ont péri à bord de ce cuirassé. Seuls cinq des survivants sont toujours en vie aujourd'hui.

Lundi, Shinzo Abe devait effectuer plusieurs visites à Honolulu, en particulier au cimetière national du Pacifique, plus connu sous le nom de "Punchbowl", où plusieurs de ses prédécesseurs ont déjà rendu hommage aux victimes de la guerre.

Il se rendra aussi au mémorial Ehime Maru, du nom du navire-école des pêcheries japonaises percuté par accident en février 2001 au large de l'île d'Oahu par un sous-marin nucléaire américain. Cinq membres d'équipage et quatre étudiants furent noyés.

V.R. avec AFP