BFMTV

La Turquie affirme que sa frontière syrienne doit être "nettoyée" de l'EI

Un attentat a fait au moins 30 morts le 20 août à Gaziantep, en Turquie. Le président Erdogan y voit la marque de Daesh. - AHMED DEEB - AFP

Un attentat a fait au moins 30 morts le 20 août à Gaziantep, en Turquie. Le président Erdogan y voit la marque de Daesh. - AHMED DEEB - AFP - -

Le chef de la diplomatie turque a déclaré lundi 22 août que la frontière de la Turquie avec la Syrie devait être entièrement "nettoyée" du groupe de l'Etat islamique, après un attentant sanglant sur le sol turc probablement commis par le mouvement jihadiste selon Ankara. Devant la presse, Mevlüt Cavusoglu a précisé:

"Notre frontière doit entièrement être nettoyée de Daesh", ajoutant qu'"il est de notre droit le plus naturel de combattre cette organisation terroriste sur notre territoire et à l'étranger".

50 personnes sont mortes samedi 20 août lors d'un mariage à Gaziantep. Un terroriste s'est glissé parmi les invités et a activé sa ceinture explosive. Recep Tayyip Erdogan, le président turc, estime que Daesh est l'auteur probable de l'attaque. C'est le quatrième attentat qui frappe la Turquie en moins d'une semaine.

la rédaction avec AFP