000_1A71WG.jpg
 

Les quelques 7000 migrants en majorité honduriens, à l'origine de fortes tensions entre Donald Trump et ses homologues latino-américains, reprennent ce matin la route vers les Etats-Unis.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire