BFMTV

L'ex-basketteur Dennis Rodman en larmes sur CNN en marge du sommet entre Trump et Kim

L'ex-joueur de NBA, qui s'est rendu plusieurs fois en Corée du Nord et se targue d'être un "ami" de Kim Jong-un, a fondu en larmes sur CNN et évoqué des "menaces de mort" lorsqu'il oeuvrait pour la réconciliation entre les deux pays.

L'ancien basketteur Dennis Rodman, qui se targue d'être un "ami" de Kim Jong-un et s'est rendu plusieurs fois en Corée du Nord, est présent ce mardi à Singapour en marge du sommet entre les dirigeants américain et nord-coréen.

Interviewé sur CNN affublé d'une casquette de soutien à Donald Trump ("Make America Great Again") et d'un t-shirt siglé au nom d'une entreprise qui finance son voyage, il a fondu en larmes en évoquant les critiques reçues pour avoir cru à un rapprochement entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. 

"J'ai reçu tant de menaces de mort. Je ne pouvais même pas rentrer chez moi", a-t-il lancé, en pleurs. 

L'ex-joueur de NBA a critiqué au passage Barack Obama pour ne pas l'avoir écouté et s'est dit "si heureux" d'être à Singapour pour assister à cet événement historique. 

"Le fou Dennis Rodman"

A l'occasion de la rencontre, de vieux tweets du président américain ont refait surface. Dans ces messages datant de mai 2014, celui qui était encore un homme d'affaires taclait Dennis Rodman et estimait qu'il était "soit saoûl soit drogué" pour avoir dit que Trump voulait se rendre avec lui en Corée du Nord. 

"Le fou Dennis Rodman dit que je voulais aller en Corée du Nord avec lui. Jamais discuté, aucun intérêt, dernier endroit sur Terre où je veux aller", avait également tweeté Donald Trump. 

L.A.