BFMTV

Italie: après le départ de la mère supérieure pour une histoire d'amour, le couvent a dû fermer

Un couvent à Bangkok, le 13 novembre 2019 (photo d'illustration)

Un couvent à Bangkok, le 13 novembre 2019 (photo d'illustration) - Romeo Gacad / AFP

Le couvent situé en Toscane avait ouvert en 2015 après avoir été laissé à l'abandon. Géré par quatre sœurs, l'établissement a dû fermer après le départ de la mère supérieure, partie après être tombée amoureuse d'un homme de la région.

En Italie, un couvent qui avait récemment ouvert a dû fermer, après que sa mère supérieure l'a quitté en raison d'une histoire d'amour, selon Le Point, reprenant des informations du quotidien italien La Repubblica. Le couvent de Sansepolcro, situé en Toscane et dont la construction datait du XVIIe siècle, avait rouvert en 2015 après avoir été laissé à l'abandon. Sa direction avait été confiée à deux sœurs bénédictines, dont Maria Teresa, la mère supérieure du couvent.

Mais contrairement à son serment, elle serait tombée amoureuse d'un des habitants de la ville, et aurait été obligée de quitter le couvent pour pouvoir vivre son histoire d'amour. Auprès de La Repubblica, elle explique cependant que "l'histoire est bien plus compliquée qu'elle n'y paraît", et que l'histoire d'amour n'est pas la raison directe de son départ.

Cependant, les trois sœurs restantes, dont une âgée de 80 ans, ont eu de plus en plus de difficultés à maintenir l'activité du couvent, qui consiste à récolter des olives et des fruits, à accueillir des pèlerins, et à célébrer des cérémonies religieuses. Le couvent a alors du fermer, une situation "très douloureuse pour tous ceux qui sont impliqués" pour l'évêque d'Arezzo, Riccardo Fontana, qui a indiqué au quotidien italien ne pas être à l'origine de la demande à la religieuse de quitter le couvent. 

Julia Galan