BFMTV

Il faut sortir de cette méfiance stérile (Hubert Védrine)

BFMTV
L’ancien ministre des Affaires étrangères a rendu son rapport sur la mondialisation la semaine dernière à Nicolas Sarkozy. Il préconise de trouver un « cocktail politique » mêlant réforme, régulation, solidarité et protection.

Pour Hubert Védrine, les français ne sont pas les seuls à avoir une opinion ambivalente sur la mondialisation. Le peuple américain, ou encore les anglais se méfie également.

En revanche, ce qui est particulier en France, c’est que nous avons « le plus faible taux d’approbation de l’économie de marché (32%) » d’après Hubert Védrine.

Il faut sortir de cette « méfiance stérile » qui ne nous permet pas de nous défendre selon lui.

L'ancien ministre estime qu’il faut trouver une « combinaison appropriée » comme pour les autres peuples.

Hubert Védrine souhaite aussi une maîtrise des rapports avec les Etats-Unis, et la création d’un pôle d’influence européen, notamment à l’approche des élections présidentielles américaines l’an prochain.

La rédaction