BFMTV

Hong Kong: des centaines de manifestants défient les autorités en portant un masque

Un manifestant portant un masque à Hong Kong, le 5 octobre 2019.

Un manifestant portant un masque à Hong Kong, le 5 octobre 2019. - PHILIP FONG / AFP

Vendredi, les pouvoirs publics hongkongais ont prononcé l'interdiction de manifester avec un masque dans le but de mettre fin à quatre mois de contestation.

Des centaines de manifestants pro-démocratie ont bravé samedi l'interdiction des autorités en défilant avec un masque sur le visage à Hong Kong, partiellement à l'arrêt avec la fermeture du métro et de nombreux commerces suite à une nuit de violences dans le territoire.

Un peu partout à travers le territoire semi-autonome, des manifestants, le visage dissimulé sous un masque, ont participé samedi après-midi à des rassemblements spontanés et non autorisés. Ils cherchaient à battre en brèche l'interdiction adoptée vendredi de manifester avec un masque et à prouver la capacité du mouvement pro-démocratie à se mobiliser alors que tous les métros de la ville étaient à l'arrêt.

La cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a dénoncé samedi les actions commises par des "émeutiers masqués" et assuré que la population est "effrayée" à l'issue d'"une nuit très sombre pour Hong Kong".

Dans son message, diffusé au moment où des centaines de manifestants défilaient, elle a invité la population à prendre ses distances avec les manifestants les plus radicaux. 

Les autorités veulent mettre un terme à la contestation

Les autorités hongkongaises ont invoqué des dispositions d'urgence datant de 1922, auxquelles il n'avait plus été recouru ces 52 dernières années, pour interdire le port du masque lors des manifestations. 

La mesure d'interdiction, destinée à mettre fin à quatre mois d'une contestation sans précédent depuis la rétrocession de l'ex-colonie britannique à Pékin en 1997, a au contraire mis le feu aux poudres.

Quelques heures après son annonce, des actions de protestation ont éclaté un peu partout à travers le territoire. 

De violents heurts se sont produits entre police et manifestants qui ont envahi des rues, allumé des feux et vandalisé des stations de métro et des établissements commerciaux prochinois.

C.M. avec AFP