BFMTV

Hillary Clinton et Donald Trump s'accusent mutuellement de racisme

-

- - AFP

Hillary Clinton a accusé jeudi Donald Trump, son adversaire dans la course à la Maison Blanche, d'attiser les flammes du racisme aux Etats-Unis. Le républicain a répliqué en affirmant que la démocrate avait trahi la communauté noire, bloquée dans la pauvreté.

Trump en appelle au soutien... des Noirs 

L'escalade verbale entre la démocrate et le républicain a atteint un nouveau sommet par meetings interposés, alors que le milliardaire populiste tente de relancer sa campagne chancelante. 

"Hillary Clinton va essayer de m'accuser, ainsi que les millions d'Américains qui me soutiennent, d'être racistes", a déclaré Donald Trump à Manchester, dans le New Hampshire. "Toutes les politiques soutenues par Hillary Clinton ont déçu et trahi les communautés de couleur de ce pays", a-t-il expliqué.

"Si vous voulez des frontières renforcées pour que les gens puissent venir dans notre pays seulement de façon légale, cela ne fait pas de vous un raciste", a poursuivi le milliardaire new-yorkais de 70 ans.

Clinton passe à l'offensive 

De son côté, celle qui pourrait devenir la première femme présidente des Etats-Unis a mené une violente charge contre le milliardaire. Alors que Donald Trump bénéficie du soutien de toute l'extrême-droite américaine, du parti nazi américain et même du puissant Ku Klux Klan, Hillary Clinton l'a accusé de tout faire pour "séduire" cette droite. 

"Un homme avec une longue histoire de discrimination raciale, amateur de sombres théories du complot tirées des pages de tabloïdes de supermarché et des confins de l'internet, ne devrait jamais pouvoir diriger notre gouvernement ou commander nos armées", a déclaré la candidate démocrate.