BFMTV

Greta Thunberg entame sa deuxième traversée de l'Atlantique en voilier pour rentrer en Europe

Greta Thunberg à Hampton, aux États-Unis, le 12 novembre 2019.

Greta Thunberg à Hampton, aux États-Unis, le 12 novembre 2019. - NICHOLAS KAMM / AFP

La jeune Suédoise a passé onze semaines en Amérique du Nord, au cours desquelles elle a rencontré les dirigeants mondiaux à l'ONU, croisé Barack Obama, reçu les clés de Montréal et sillonné États-Unis et Canada à bord d'une Tesla prêtée par Arnold Schwarzenegger.

Pour le voyage retour de Greta Thunberg, un jeune couple australien, parent d'un garçon de 11 mois, s'est porté volontaire. Elayna Carausu, 26 ans, et Riley Whitelum, 35 ans, qui vivent sur un catamaran et racontent leurs aventures sur les réseaux sociaux, avaient vu l'appel de Greta Thunberg qui cherchait un mode de transport écologique pour retourner en Europe, comme pour son voyage aller.

Au lieu de passer l'hiver aux États-Unis, le couple a proposé de ramener Greta Thunberg et son père, Svante Thunberg, en Europe, à bord de leur catamaran de 14 mètres, baptisé La Vagabonde.

Deux à trois semaines de traversée

À la veille du départ prévu le mercredi 13 novembre, Greta Thunberg a dressé un bilan en demi-teinte des derniers mois et du sommet de l'ONU sur le climat en septembre dernier, qui avait suscité sa venue en Amérique du Nord.

En fonction de la météo, le trajet pour rentrer en Europe devrait prendre deux à trois semaines. Outre le couple propriétaire, leur enfant Lenny (qui a son compte Instagram), et Svante Thunberg, la navigatrice britannique professionnelle Nikki Henderson, 26 ans, a été appelée pour donner un coup de main.

La destination est le Portugal, à quelque 5500 km de distance, avec l'objectif de participer à la réunion climat de l'ONU à Madrid du 2 au 13 décembre. Cette "COP 25", à laquelle Greta Thunberg devait initialement se rendre, a été déplacée du Chili à la dernière minute. Une conférence à laquelle elle participera si elle arrive "à temps".

Reprendre le cours de sa vie en Suède

Selon le Guardian, La Vagabonde est un bateau qui possède une faible empreinte carbone, et est équipé de panneaux solaires et générateurs hydrauliques. Contrairement au bateau sur lequel la jeune lycéenne a effectué sa traversée en août, doté seulement d'un seau, celui-ci est équipé de toilettes, précise le quotidien britannique.

"Voyager est très amusant et je suis vraiment privilégiée d'avoir l'opportunité de le faire, mais il serait agréable de reprendre ma routine" en Suède, a confié l'adolescente au New York Times, à la veille de son départ des États-Unis.
Clarisse Martin avec AFP