BFMTV

Ultimatum franco-britannico-américain-arabe à Mouammar Kadhafi

Discours du président américain Barack Obama sur la Libye à la Maison blanche. La France, les Etats-Unis et le Royaume Uni, ainsi que des pays arabes, ont adressé vendredi soir un ultimatum à Mouammar Kadhafi lui demandant de mettre fin immédiatement à se

Discours du président américain Barack Obama sur la Libye à la Maison blanche. La France, les Etats-Unis et le Royaume Uni, ainsi que des pays arabes, ont adressé vendredi soir un ultimatum à Mouammar Kadhafi lui demandant de mettre fin immédiatement à se - -

PARIS (Reuters) - La France, les Etats-Unis et le Royaume Uni, ainsi que des pays arabes, ont adressé vendredi soir un ultimatum à Mouammar Kadhafi...

PARIS (Reuters) - La France, les Etats-Unis et le Royaume Uni, ainsi que des pays arabes, ont adressé vendredi soir un ultimatum à Mouammar Kadhafi lui demandant de mettre fin immédiatement à ses attaques contre des civils libyens, sous peine de représailles militaires.

"La France, avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni et des pays arabes, estiment qu'un cessez-le-feu doit être mis en oeuvre immédiatement, c'est-à-dire que toutes les attaques contre les civils doivent prendre fin", a déclaré la présidence française dans un communiqué, sans préciser quels pays arabes.

"Kadhafi doit mettre fin à l'avancée de ses troupes sur Benghazi et les retirer d'Adjdabiyah, Misratah et Zawiyah", ajoute l'Elysée. "L'approvisionnement en eau, électricité et gaz doit être rétabli dans toutes les zones. La population libyenne doit pouvoir recevoir l'aide humanitaire."

"Ceci n'est pas négociable", conclut le communiqué français. "Si Kadhafi ne se conforme pas à la résolution 1973, la communauté internationale lui en fera subir les conséquences et la mise en oeuvre de la résolution sera imposée par des moyens militaires."

La résolution 1973, votée jeudi par le Conseil de sécurité de l'Onu, autorise le recours à la force contre les troupes de Mouammar Kadhafi.

Nicolas Sarkozy avait réuni en fin d'après-midi le Premier ministre François Fillon, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Alain Juppé et Gérard Longuet, et le chef d'état major des armées, l'amiral Edouard Guillaud.

La France organise samedi un sommet des dirigeants de l'Union européenne, de la Ligue arabe et de l'Union africaine, auxquels se joindront des responsables de pays prêts à participer à des opérations militaires en Libye.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse