BFMTV

Ukraine: Paris appelle à la libération de Ioulia Timochenko

BFMTV

La France a appelé mardi à la libération de Ioulia Timochenko, demandant à l'Ukraine de "prendre des mesures adéquates" après l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) qui a jugé illégal le placement en détention de l'ex-chef du gouvernement ukrainien.

"Nous appelons l'Ukraine à prendre les mesures adéquates à la suite de cet arrêt, comme elle s'était engagée à le faire, et respectant sa parole, elle démontrera son attachement au respect des droits de l'Homme et de l'Etat de droit", a déclaré Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d'Orsay, lors d'un point de presse.

"Nous appelons à la libération de Mme Timochenko", a-t-il affirmé, en soulignant une nouvelle fois le "caractère inéquitable et politiquement orienté des procès intentés à l'ancienne Premier ministre et à d'autres anciens responsables ukrainiens, libérés depuis".

La Cour européenne des droits de l'Homme a donné raison mardi à Ioulia Timochenko, emprisonnée depuis 2011, en estimant à l'unanimité "arbitraire et illégal" son placement en détention provisoire.

Les juges de Strasbourg ont condamné l'Ukraine pour quatre violations des droits fondamentaux de Ioulia Timochenko. La Cour a "dit en particulier que la détention provisoire de Mme Timochenko a été arbitraire".