BFMTV

Ukraine: la détention de Timochenko est "illégale" pour la CEDH

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a donné raison mardi à l'ancien Premier ministre ukrainien, Ioulia Timochenko, emprisonnée depuis 2011, en estimant à l'unanimité "arbitraire et illégal" son placement en détention provisoire.

Les juges de Strasbourg ont condamné l'Ukraine pour quatre violations des droits fondamentaux de Ioulia Timochenko, mais ont en revanche rejeté le grief portant sur les mauvais traitements allégués par l'opposante.

"Aujourd'hui, nous pensons que c'est une première victoire, un premier pas vers sa réhabilitation politique totale et sa libération immédiate", a déclaré Evguenia, la fille de l'opposante, lors d'une conférence de presse à Kiev.

Incarcérée depuis août 2011, Ioulia Timochenko a été condamnée deux mois plus tard à sept ans de prison pour abus de pouvoir. Elle avait à l'époque dénoncé une vengeance politique de son ancien rival, l'actuel président Viktor Ianoukovitch. En janvier, elle a également été soupçonnée d'avoir commandité l'assassinat d'un député ukrainien en 1996.