BFMTV

Ukraine: 8.000 séropositifs au VIH risquent la pénurie de médicaments

Des patients tiennent des flacons vides de médicaments lors d'une marche symbolique pour le traitement du SIDA devant le cabinet des ministres à Kiev, le 1er juin 2015 (illustration)

Des patients tiennent des flacons vides de médicaments lors d'une marche symbolique pour le traitement du SIDA devant le cabinet des ministres à Kiev, le 1er juin 2015 (illustration) - Sergei Supinsky-AFP

Environ 8.000 malades atteints du VIH dans l'est de l'Ukraine risquent d'être confrontés à une importante pénurie de médicaments d'ici un mois, en raison du blocus frappant la zone de conflit entre Ukrainiens et prorusses, un responsable de l'ONU qui s'est exprimée dimanche.

Ces malades ont besoin à la fois d'antirétroviraux et de produits de substitution à l'héroïne, comme la méthadone, actuellement bloqués aux postes de contrôle de l'armée régulière ukrainienne ou tenus par les rebelles prorusses.

L'urgence se porte principalement sur la région du Donbass, et les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Un quart des personnes atteintes par le virus du sida en Ukraine habitaient autrefois dans ces zones, mais des milliers ont fui, a indiqué Michel Kazatchkine, envoyé spécial de l'ONU pour le sida en Europe orientale et Asie centrale.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Ukraine comptait officiellement début 2014 quelque 234.000 séropositifs de plus de 15 ans, et faisait face à la pire épidémie du sida en Europe.

la rédaction avec AFP