BFMTV

Serbie: trois Français arrêtés pour le rapt d'une fillette

Les trois suspects, originaires du Gard, tentaient de rejoindre la Croatie après avoir enlevé une fillette.

Les trois suspects, originaires du Gard, tentaient de rejoindre la Croatie après avoir enlevé une fillette. - Andrej Isakovic - AFP

Trois Français ont été arrêtés à la frontière serbo-croate vendredi dernier après plusieurs heures de course-poursuite. Les autorités serbes les recherchaient après l'enlèvement d'une fillette de deux ans en pleine rue de la capitale Belgrade.

Le plan de ce trio de Français originaires est digne du scénario d'un véritable thriller. Un homme et deux femmes ont été interpellés vendredi dernier à un péage de la Serbie alors qu'ils cherchaient à quitter le pays pour passer en Croatie. 

Cette arrestation, au terme de trois heures de course-poursuite à l'aide d'un hélicoptère, comme le rapporte Midi Libre, fait suite à l'enlèvement d'une fillette de deux ans dans une rue passante de la capitale serbe, Belgrade.

Connus pour divers délits en France

Selon des témoins, interrogés par la télévision nationale serbe RTS, aux alentours de 13 heures, un homme aurait pris violemment des bras d'une mère une petite fille. Après avoir donné l'enfant à son couple de complice, les trois suspects se seraient engouffrés dans une berline pour prendre la fuite.

Au moment de leur arrestation, l'enfant a été retrouvée et remise à ses parents. Originaires du Gard, les trois suspects seraient déjà connus en France pour divers délits, explique le quotidien régional. Un passeport d'une fillette de deux ans a également été découvert dans le véhicule, immatriculé dans le Gard. 

Tests ADN

Car devant les enquêteurs, les deux hommes et la femme ont livré une explication des plus surprenantes. La femme, âgée de 26 ans, serait actuellement en instance de séparation avec son compagnon français. De peur de perdre la garde de son enfant, elle aurait imaginé un plan rocambolesque avec l'aide de ses parents.

Pour déchoir son compagnon de sa paternité, elle a imaginé enlever une fillette et lui faire passer un test ADN. La jeune femme assure qu'elle aurait ensuite rendu la fillette à ses parents. Les trois Français risquent désormais 15 ans de prison. 

J.C.