BFMTV

Nano, 20 ans: "Je suis un chat coincé dans un corps de femme"

Nano, 20 ans, femme-chat.

Nano, 20 ans, femme-chat. - NRK P3 Verdens Rikeste Land - Youtube

Nano, une Norvégienne de 20 ans, affirme avoir découvert qu'elle était un chat il y a quatre ans. Dans une vidéo mise en ligne sur Youtube, elle détaille le mode de vie félin qu'elle a décidé d'adopter.

Nano explique avoir réalisé qu’elle était un chat quand elle avait 16 ans. Cette Norvégienne de 20 ans a depuis adopté des manières "félines". Dans une vidéo mise en ligne sur Youtube, déjà visionnée plus de 350.000 fois jeudi, elle se confie sur ce mode de vie pour le moins particulier, rapporte le quotidien britannique The Telegraph.

Cheveux oranges et yeux d’un bleu profond, la jeune femme s’est choisi un look rappelant l’animal qu’elle prétend être: fausses oreilles pointues, piercings autour de la bouche évoquant des moustaches, et bien sûr une fausse queue de chat. Pour faire sa toilette, elle a aussi deux gants-pattes de chat faits de fausse fourrure rose, qu'elle frotte contre son visage.

"J'ai compris que j'étais un chat quand j'avais 16 ans, lorsque les médecins et les psychologues ont découvert quelle était 'la chose' chez moi. A ma naissance, il y avait un défaut génétique", raconte-t-elle. 

"Née dans la mauvaise espèce"

Nano dit être dotée d’une vue et d’une ouïe particulièrement développées, ce qui lui permet de chasser dans le noir, même si elle n'a encore jamais réussi à attraper une souris. Elle affirme détester l’eau et avoir la capacité de communiquer uniquement en miaulant.

Dans la vidéo, une journaliste marchant avec elle dans la gare centrale d’Oslo demande à Nano ce qu’elle peut entendre alors qu’une personne normale ne le pourrait pas. "Des valises roulant sur le sol, des clés cliquetant dans des poches. Des gens ayant de la neige sous leurs chaussures", lui répond-elle. D’un coup, elle émet un sifflement. A cause du chien qui vient de passer à proximité, explique-t-elle. "Je peux mieux voir dans l'obscurité que dans la lumière du jour. Sans aucun problème," ajoute-t-elle.

Et quand on lui demande si elle est née dans la mauvaise espèce, elle dit: "Oui, née dans la mauvaise espèce."

"Je serai chat toute ma vie"

Chez elle, Nano préfère ramper sur les mains et les genoux. Elle affirme également pouvoir dormir, en dépit de leur taille, dans l'évier et sur les appuis de fenêtre.

"Il est évident que je suis un chat quand je commence à ronronner et miauler," explique t-elle. "Et se promener à quatre pattes et des trucs comme ça." 

Nano et son ami Sven communiquent régulièrement entre eux en miaulant.

"Il est humain, mais a quelqu'un dans sa tête qui est un chat, et moi je suis née chat", dit Nano.

La jeune femme assure que vivre comme un chat est "épuisant", mais elle ne veut pas vivre comme un être humain. "Mon psychologue m'a dit que je pouvais m'en extraire, mais j'en doute", conclut-elle. "Je pense que je serai chat toute ma vie."