BFMTV

Le choc des propos du Pape

-

- - -

L'usage du préservatif « aggrave le problème » du Sida. La polémique suite à cette affirmation du Pape Benoît XVI ne cesse d'enfler.

Choquants, peu surprenants, anachroniques... Dites-nous, dans le forum ci-dessous, ce que vous pensez des propos du Pape sur le préservatif.

Les propos du Pape sur le préservatif continuent de faire polémique. Lors de son voyage au Cameroun, le souverain pontife a affirmé mardi 18 mars qu'on ne peut pas combattre le Sida « avec la distribution de préservatifs. Au contraire, cela aggrave le problème », a-t-il ajouté. Et son porte-parole d'expliquer que Benoit XVI n'a fait que réaffirmer la position officielle de l'église catholique.

Le Quai d'Orsay « inquiet »

La colère et l'indignation ont vite gagné la classe politique, les associations qui luttent contre la maladie et l'opinion publique. Eric Chevallier, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a fait part de l'« inquiétude » du Quai d'Orsay : « ce sont des propos qui vont à l'encontre de la santé publique et de la protection de la vie humaine. Nous savons que la prévention est un élément très important de la lutte contre le Sida. Et parmi les moyens de prévention, tout le monde sait - les scientifiques, les experts, tous ceux qui luttent au quotidien contre l'épidémie - que le préservatif est un moyen de se protéger, un moyen utile, efficace et important. »

« Le seul moyen d'éviter la maladie »

7 400 nouvelles contaminations sont recensées chaque jour dans le monde et Christelle Chapteuil, directrice marketing des laboratoires Juva santé, qui fabrique la marque de préservatif Intimy, rappelle qu'« en France, il y a 7000 séropositifs de plus tous les ans. On connaît depuis longtemps la position de l'Eglise sur le préservatif, poursuit-elle, mais c'est la première fois qu'un Pape en parle en ces termes [Jean-Paul II en son temps n'a en effet jamais prononcé le mot "préservatif", mais il a toujours beaucoup insisté sur l'efficacité de l'abstinence et de la fidélité en matière de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles]. Bien sûr on ne partage absolument pas les propos de Benoît XVI. Même de manière personnelle. Non pas parce que forcément on commercialise des préservatifs, mais parce qu'aujourd'hui c'est la seule prévention, le seul moyen d'éviter d'attraper la maladie. Donc les propos du Pape sont choquants. Et notre message est inverse : protégez-vous au maximum. »

Les catholiques pas surpris, mais choqués

Du côté des catholiques, les propos du Pape ont aussi choqué. Pour Eléonore, venue de Suisse pour visiter le Sacré Cœur à Paris, le Pape « se trompe ». Isabelle, elle, comprend qu'« il ne peut pas dire autre chose vis-à-vis de la religion », mais elle ne mâche pas ses mots : « au niveau humain, c'est la plus grosse bêtise qu'il ait jamais dite. Parce que pour le moment c'est un des seuls moyens qu'on a trouvé pour combattre le Sida. Donc, en disant ça, il permet quelque part à la maladie de continuer, auprès des gens qui écoutent sa volonté. »

La rédaction, avec Christophe Bordet-Bourdin & Co