BFMTV

Un homme tué par un rocher lors de l'éruption du Vésuve retrouvé à Pompéi

Pompéi

Pompéi - Carlo Hermann-AFP

Le squelette d'un homme, mort écrasé par un bloc de roche projeté par l'éruption du Vésuve en 79 après J.-C. alors qu'il tentait de fuir les nuées ardentes, a été retrouvé sur le site archéologique de Pompéi.

Les restes d'un homme tué par une grosse pierre lors de l'éruption du Vésuve ont été retrouvés à Pompéi. Près de deux mille ans après cette catastrophe naturelle qui a fait environ 3000 morts dans la baie de Naples, en Italie, de nouvelles recherches ont mis au jour un squelette en parfait état.

La tête écrasée par 300 kilos de granit

L'homme, âgé de 35 ans et mesurant environ 1,60 m, aurait été ralenti dans sa fuite lors de la destruction de la ville en 79 après J.-C. en raison d'une infection ou d'une maladie osseuse à la jambe. Il aurait alors été rattrapé par les nuées ardentes projetées par le volcan, des nuages de gaz, de cendres et de roches à haute température.

Un énorme bloc de granit de 300 kilos venant des fondations d'une maison aurait été projeté par la puissance de l'explosion, écrasant la tête de cet habitant de Pompéi. Des morceaux de fer et de troncs d'arbres ont été retrouvés près de son squelette. Les archéologues espèrent retrouver prochainement son crâne.

Une "exceptionnelle découverte"

Les photos de cette découverte effectuée dans le cadre d'une nouvelle campagne de fouilles menées depuis le mois de mars sur ce site classé au patrimoine mondial de l'Unesco ont été diffusées mardi. Pour le directeur général du site archéologique de Pompéi, Massimo Osanna, il s'agit d'une "exceptionnelle découverte" qui contribuera à une meilleure "image de l'histoire et des civilisations à travers le temps". 

"Aujourd'hui, nous avons la possibilité technique de reconstruire l'espace tel qu'il était à l'origine. C'est la première fois que l'on peut mener de telles excavations avec nos outils actuels."

Deux chevaux harnachés

Au début du mois de mai, les restes d'un cheval pétrifié harnaché pour prendre la fuite ont été retrouvés à Pompéi dans l'écurie d'une villa. C'est une enquête de la gendarmerie, menée depuis 2014 dans le cadre du vol d'une fresque antique par des pilleurs, qui a permis cette découverte. Deux autres équidés se trouvaient également sur les lieux lors de l'éruption. Les nuées ardentes sont à l'origine de leur mort, rapporte National Geographic.

Céline Hussonnois-Alaya