BFMTV

La visite virtuelle en 3D d'une maison de banquier dans les ruines de Pompéi

La maison de Caecilius Jucundus reconstituée en 3D.

La maison de Caecilius Jucundus reconstituée en 3D. - SCIRES-IT

Le propriétaire de cette villa reconstituée de 2.000 ans d'âge était un riche banquier de Pompéi. Un groupe international de chercheurs a reconstitué en 3D sa demeure telle qu'ils pensent qu'elle se dressait avant la terrible éruption volcanique qui a rasé cette ville antique du sud de l'Italie.

Lucius Caecilius Jucundus était banquier à Pompéi au temps de l'Empire romain, au Ier siècle après J.-C. Et à en juger par le décorum qui entourait son lieu de vie, déjà à l'époque, la fortune avait souri à certains grands argentiers. Une quinzaine d'années de travail auront été nécessaires à la reconstitution d'un bloc urbain de l'antique cité emportée par l'éruption du Vésuve en 79 après J.-C.

Le "Swedish Pompeii Project" a été initié en l'an 2000, après le traumatisme du tremblement de terre de 1980 qui avait fragilisé plusieurs bâtiments, et après que le curateur de Pompéi avait lancé un appel à la communauté scientifique internationale pour documenter au mieux un quartier de la cité pétrifiée, Insula V1. Il avait été scanné en 2011-2012, et le premier modèle en trois dimensions de la cité est maintenant révélé au public.

>> Ci-dessous, un vidéo donnant un aperçu de la reconstitution en 3D de la maison de Caecilius Jucundus

L'activité de Lucius Caecilius Jucundus est assez bien documentée. Cent-cinquante trois tablettes de bois mesurant une quinzaine de centimètres de haut ont été retrouvées en 1875 dans une maison de Pompéi. Elle indiquent que le Romain était un "coactor argentarius", c'est-à-dire un encaisseur de créances qui pratiquait aussi le crédit d'enchères et de dépôt. De quoi en effet accumuler de coquettes commissions.

La reconstitution en 3D est un plus

"En combinant la nouvelle technologie avec des méthodes plus traditionnelles, nous pouvons décrire Pompéi plus en détail et avec plus de précision qu'auparavant", a déclaré le coauteur, le docteur Nicolo Dell'Unto, archéologue numérique à l'Université de Lund.

D'un point de vue plus global, les recherches ont révélé d'étonnants détails sur l'architecture antique. Ainsi, des fenêtres de gypse translucide retrouvées empilées dans un étroit magasin. Les archéologues ont aussi découvert que certains des robinets d'une fontaine étaient ouverts quand la pluie de cendres et de pierres ponces s'est abattue sur les habitants.

Le système d'aqueducs dont s'était pourvue la ville a aussi révélé les hiérarchies sociales et comment certains établissements, comme les tavernes, étaient tributaires des riches familles pour leur approvisionnement en eau. Si vous voulez en savoir davantage sur ces recherches, un article est paru dans la revue scientifique SCIRES- IT.

David Namias